Consultez les derniers articles
Les Highlands :  entrez dans la légende 

Nappés de brouillard, balayés par les vents, les paysages des Highlands semblent jaillir d’un roman.

Emprunter le West Highland Railway sur les traces de Harry Potter, croiser dans un manoir, transformé en bed and breakfast, les fantômes des terribles héros des Hauts de Hurlevent d’Emily Brontë ou apercevoir dans la brume la silhouette du monstre du Loch Ness… Les Highlands, hautes terres situées au nord-ouest de l’Écosse, ont inspiré de nombreux romanciers. Landes et bruyères parsemées de rochers, collines et montagnes (la plus haute chaîne britannique qui culmine à 1 309 m) creusées de glens (vallées glaciaires) et bruissant de cascades, côtes déchiquetées par des lochs d’eau salée, plages de sable blanc et plusieurs centaines d’îles, la plupart inhabitées… La rudesse du climat explique le faible peuplement (moins de dix habitants au kilomètre carré) de cette région montagneuse tout en lui conférant le caractère sauvage et la beauté brute qui en font l’une des régions les mieux préservées d’Europe.
Inverness, sa capitale, située à l’embouchure de la rivière Ness, est le point de départ vers le mythique Loch Ness, sur lequel veille, depuis la rive nord, le château Urquhart.

Terre d’aventure

D’autres balades, moins courues, invitent à remonter la rivière jusqu’aux Ness Islands, puis à partir en bateau à la rencontre des dauphins, des phoques et des oiseaux qui peuplent cette multitude d’îles. De nombreux chemins de randonnées sillonnent le Parc national, dont le cœur se compose du Loch Lomond – le plus grand lac de Grande-Bretagne avec ses 35 km de long bordés de charmants villages – et du Ben Lomond (974 m).
La découverte des Highlands passe aussi par celle de ses châteaux : datant du XVe siècle, celui de Kilchurn est l’un des plus romantiques : ses ruines se reflètent dans les eaux du Loch Awe. Théatral, le château de Stalker est isolé sur son île sur fond de montagne tragique.
Les distilleries forment aussi un circuit à savourer avec modération, de la plus vieille distillerie clandestine d’Écosse, la Glenturret à Crieff, à la plus petite, Edradour à Pitlochry. De mai à septembre, la période est idéale pour déguster des spécialités : gibier sauvage, agneau des Hautes Terres, huîtres, homard, saumon…

Marie VANHAMME




  1. Soyez le premier à laisser un commentaire