Consultez les derniers articles
Dubaï, l’Orient extrême

Dubaï offre le spectacle inouï de la démesure humaine… et bien plus encore.

Dubaï, cité de tous les extrêmes, est prête à relever les défis les plus insensés, quitte à disparaître à jamais lorsque l’or noir aura fini de couler dans ses veines. Après s’être mis en tête de bâtir la plus grande tour du monde – et y être parvenu en janvier dernier avec la Burj Khalifa qui culmine à près de 830 mètres –, cette « ville-État » des Émirats arabes unis s’en prend désormais à la mer et construit, ex nihilo, un île représentant… le monde. Et Dubaï ne ment pas. Dès l’arrivée à son aéroport tentaculaire, le ton est donné : « vous qui entrez ici, abandonnez toute mesure », semblent tonner les centres commerciaux gigantesques et les buildings flambant neufs qui forment (et déforment) le quartier, souvent bondé, de Deira. S’y bousculent businessmen pressés de conquérir le monde entre deux krachs boursiers et consommateurs fiévreux, Lucky Luke de la carte Gold. Plus à l’ouest, dans le grand Mall of the Emirates, on peut même croiser quelques curieux spécimens équipés de… combinaisons. Ce grand centre abrite en effet une piste de ski ! Pour une quarantaine d’euros, il est possible d’en dévaler la pente pendant deux heures. Entre les maisons de luxe, les bijouteries fastueuses (Sikkat ak-Khail Street) et le plus pittoresque souk aux épices (Al Abra Street), tout est réuni, à Dubaï, pour perdre la raison. Et ce ne sont pas la sortie familiale au flamboyant parc d’attraction Wild Wadi Waterpark ou les quelques excursions en 4×4 sur les dunes voisines qui vous la feront recouvrir. Dans le désert, les caravanes de dromadaires ont en effet cédé leur place à d’étonnantes processions de rutilants véhicules tout-terrain qui s’effilent à perte de vue. Le spectacle est sidérant, mais relève davantage du mirage que de l’émerveillement. Pour prendre un peu de distance, une courte croisière sur la crique de Dubaï s’impose, surtout la nuit, lorsque cette grande Babylone du XXIe siècle montre son visage le plus lumineux. Il est bon, également, de se perdre dans les ruelles étroites du quartier de Bastakia, où la population tente de contenir l’intempérance ambiante et de préserver une certaine idée de la culture moyen-orientale.

De nombreuses offres pour Dubaï vous attendent chez L’Tur : exemple > 7 jours, vol+hôtel 4 étoiles avec petit déjeuner / départ de Francfort en Février, à partir de 659€.
 
Publi-reportage



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire