Consultez les derniers articles
Barcelone,  reine de l’audace

Capitale de la Catalogne, Barcelone dispose d’un fort potentiel attractif. Entre plage, vie nocturne et activités culturelles, la ville a de quoi séduire les visiteurs du monde entier. Et parmi son riche patrimoine, figure, bien évidemment, les fantastiques créations d’Antoni Gaudí. L’œuvre de Gaudí jalonne le paysage urbain barcelonais. Son architecture inclassable, bien qu’on la considère comme faisant partie de l’art nouveau catalan, s’inspire des rondeurs de la nature. Mosaïques, couleurs vives et courbes variables sont typiques du travail de l’architecte. Au cœur du quartier gothique, la Sagrada Familia a récemment été consacrée par le pape Benoît XVI comme basilique où pourra être célébrée l’eucharistie. Bien qu’elle soit déjà ornée de nombreux détails, la Sagrada Familia est en perpétuels travaux. Seule la façade de la Nativité est achevée. Pour pénétrer à l’intérieur de l’édifice, mieux vaut être très patient… Heureusement, d’autres constructions de Gaudí méritent la même attention. C’est le cas de la Casa Batlló dont la réalisation date du début du XXe siècle sur le Passeig de Gracia. La façade de la maison offre un étrange décor de balcons et de colonnes semblables à des ossements. À l’intérieur, c’est un monde aquatique que l’on découvre, où chaque détail compte. Les escaliers évoquent un coquillage, les vitraux sont semblables à des méduses tandis que les céramiques du patio nous conduisent tout droit dans les vagues. Si le toit ressemble étrangement au dos d’un reptile, c’est que la maison est une allégorie de Saint Georges tuant le dragon. On retrouve cet animal mythique à l’entrée du parc Güell, au sud de la ville, qui fut commandé à Gaudí pour accueillir l’aristocratie du tout-Barcelone. Aujourd’hui classé au patrimoine mondial de l’Unesco, il ouvre les portes d’un monde insolite à ses visiteurs. À l’entrée, les maisons couleur pain d’épice semblent inspirées du conte Hansel et Gretel. Une étonnante mosaïque recouvre le banc de la terrasse construite en haut du parc. Un festival de formes et de couleurs envoûte les visiteurs. C’est ici même que Gaudí a vécu la fin de sa vie, dans un univers fabuleux dont il était lui-même l’instigateur.




  1. Soyez le premier à laisser un commentaire