Consultez les derniers articles
Que la lumière soit !

« Le Rendez-vous Place Stanislas » revient chaque soir à partir du 16 juin pour illuminer l’une des plus belles places d’Europe.

«Tout petit déjà, j’avais peur du noir… Toute ma vie je n’ai donc cessé de chercher la lumière… Toutes les Lumières. » C’est par ces mots que Stanislas Leszczynski invite le public à rêver à la flamboyance des artistes nancéiens, à s’éblouir des lumières des cinq continents et du génie de ceux qui ont créé la Place Stanislas.

Inauguré en 2007, le spectacle de sons et lumières « Rendez-vous Place Stanislas » est devenu un événement incontournable de l’été nancéen. Projeté sur les cinq des façades de la Place – Hôtel de Ville, Pavillons Jacquet et Alliot, Musée des Beaux-Arts et Opéra national de Lorraine – ce spectacle de vidéo-projection à 360 degrés voit se succéder une dizaine de scènes au graphisme soigné et coloré. Cette année, une nouvelle séquence s’ajoute sur le thème « Art, nature et industrie », en lien avec l’exposition « Art nouveau et industrie d’art », proposée par le Musée de l’École de Nancy et présentée au Musée des Beaux-Arts, et le beau message des créateurs de l’Art Nouveau qui souhaitaient réconcilier l’Homme avec la Nature.

« Un rêve de lumières »

En prologue, les façades s’illuminent et évoque un temps qui court, une place qui vit. Puis, place aux grands artistes qui ont fait la renommée de Nancy : Émilie Du Chatelet, Émile Gallé, Prouvé, Daum, Majorelle, Héré… C’est au tour de Stanislas d’entrer en scène. « J’ai fait un rêve… Un rêve de Lumières » dit-il au public. Soudain, black-out. La Place Stanislas est plongée dans le noir. Un éclair strie la surface de l’Hôtel de Ville. Des gravures de Jacques Callot tirées des « Misères de la Guerre » apparaissent dans des effets de flash. Les bâtiments tanguent, on chavire presque avec eux ! A Stanislas d’arrêter ce chaos : « L’homme a besoin de lumière, sinon il marche sur la tête ! » s’exclame-t-il. Un nouveau jour se lève dans un décor de féérie enfantine en clin d’œil amical aux automates du Rocher du Château de Lunéville. Le titre « Teateatea » du groupe nancéen Le Chapelier Fou se met alors à résonner pour illustrer le « rêve en 3D », une scène de mapping architecturale fascinante ! Le spectacle se termine en apothéose sur le rythme entraînant de la chanson « Clap your hands » de Parov Stelar.

Des milliers de spectateurs

Ce spectacle de vidéo projection est conçu par la société Spectaculaires – Allumeurs d’Images. Composée d’une vingtaine de salariés, c’est d’ailleurs eux qui ont eu l’idée de l’appellation « Rendez-vous… » et non pas « sons et lumières » qui est « le sentiment précieux d’inviter et d’impliquer le public » pour eux. Ayant remporté de nombreux prix, la société est l’une des meilleures de son domaine et travaille en France comme à l’international. Tous les ans, « Le Rendez-vous Place Stanislas » rassemble des milliers de spectateurs, venus des quatre coins du monde, pour s’émerveiller le temps de 23 minutes de pure magie.

Projection gratuite tous les soirs : à 22h45 du 16 juin au 15 août (sauf le 21 juin) • à 22h du 16 août au 16 septembre (sauf les 7 et 8 septembre à 22h45) • à 23h45 le 14 juillet, en lien avec la Fête Nationale

Photos © Ville de Nancy, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire