Consultez les derniers articles
Michtô en chantier !

Le 29 septembre, le festival Michtô a entamé son édition « hors-série ». Objectif : construire leur chapiteau qui sera inauguré les 26 et 27 octobre.

« C’est un chantier très important pour nous. C’est pourquoi nous avons décidé d’organiser ce nouveau Michtô sur un mois pour concentrer les forces de notre collectif mais aussi des personnes qui voudront bien nous aider ! » explique Eva Piotrkowski du collectif Mémô. L’idée est apparue il y a quelques mois lorsque Michtô a reçu en héritage 30 000 euros de son ainé le Festival Mondial de Théâtre de Nancy : « Nous étions très émus de recevoir cet argent d’un festival mythique, qui malheureusement, n’existe plus aujourd’hui. Cela a permis de lancer la construction du chapiteau mais nous aidera aussi à pérenniser la dynamique du Festival Mondial de Théâtre de Nancy à travers le Michtô. »

Concrètement, le collectif invite tout un chacun (festivalier, artiste, bricoleur, famille…) à se joindre à la construction du chapiteau sur le site du Mémô au Grand Sauvoy lors des « apéros de chantier » tous les mardis. Le 16 octobre, Jean-Pierre Thibaudat, ancien journaliste au service culture de Libération, participera à une soirée d’échange autour de ce fameux Festival Mondial de Théâtre de Nancy.

Grand opening !

Pendant ce « hors-série », pas moins de trente spectacles seront proposés et le Michtô se délocalisera pour aller à la rencontre de nouveaux publics : à la pépinière, au Théâtre de La Manufacture, au gymnase de Maxéville… « Il y aura des compagnies régionales comme Underclouds qui est fidèle au Michtô. Mais aussi des Hollandais par exemple ! » Théâtre burlesque, danse, cirque, musique, marionnettes… Il y en aura pour tous les goûts et tous les âges.

Le Michtô fera son retour sur le site de Maxéville lors du « grand opening » les 26 et 27 octobre. L’occasion de découvrir une dizaine de compagnies qui se relaieront pour inaugurer en grande pompe le nouveau chapiteau. « De bois, de fer et de verre, il sera vraiment à l’image du Michtô et deviendra un lieu de spectacle permanent pouvant accueillir 400 spectateurs mais aussi un lieu d’atelier et de répétition » poursuit Eva Piotrkowski. Un lieu qui vit, au-delà du festival, pour permettre au Memô de poursuivre son développement en tant que lieu de fabrique artistique dédié aux arts dans l’espace public. Longue vie au Memô !

Du 29 septembre au 28 octobre • Réservations : 06 81 68 59 15 • Programme complet : festivalmichto.weebly.com

Publi-reportage • Photos © Claire Dietrich, Simon Bonne, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire