Consultez les derniers articles
Le printemps au château !

La première partie de la saison culturelle du château de Lunéville fait la part belle à la nature et au jardin. Le programme continue entre expositions et balades. 

Exposition « Analectes » – Rétrospective Ergastule 

Le laboratoire artistique nancéien célèbre le cap de 10 années d’activités au château de Lunéville. Cette exposition rétrospective présente l’ensemble de sa collection d’éditions d’œuvres contemporaines. Elle est un retour sur ce lieu singulier où des artistes se rencontrent, travaillent les uns pour les autres en mutualisant leurs outils et leurs savoir-faire, apprenant collectivement grâce aux expertises individuelles.

Fondée en juillet 2008 par dix artistes plasticiens, l’association Ergastule a pour objet de promouvoir la création contemporaine, en mutualisant expériences et outils au sein d’un atelier à Nancy. Le château de Lunéville leur a ouvert les portes du 1er étage de son commun nord pour accueillir cette rétrospective qui conjugue les savoir-faire artisanaux avec les exigences historiques de la création contemporaine.  

Jusqu’au 3 juin (Commun nord). Tarifs : 4 €et 3 € ou compris dans le parcours de visite. Accès gratuit à cette exposition les 4 et 5 mai et les 1er et 2 juin.

 

 

« Le jardin aux oiseaux » – Balade-concert magique

Cette balade-spectacle offre au public le sentiment d’entrer en communion avec la nature, de s’immiscer en elle et d’accéder à ses plus profonds secrets. À pas feutrés, après la fermeture des jardins au public, les marcheurs commenceront leur déambulation, les sens en éveil, en quête de sons, pendant que les Chanteurs d’oiseaux (Jean Boucault et Johnny Rasse), accompagnés d’un musicien (Raphaël Dumont, saxophoniste), trillent, sifflent et gazouillent. Ces artistes ont été nommés Révélation aux Victoires de la Musique Classique 2017.

Le 26 avril à 19h. Tarifs : de 8 € à 15 € (jauge limitée à 100 personnes). Départ à 19h, depuis l’accueil en salle des Gardes. Repli à la Chapelle en cas d’intempéries pour un spectacle adapté.

 

Exposition « Berbères » – Photographies

Depuis 2010, Ferhat Bouda s’est engagé sur les traces des peuples berbères, reclus dans les régions les plus retirées d’Afrique. Grâce au Prix Pierre et Alexandre Boulat que le photographe a remporté en 2016, il a inauguré avec succès l’exposition « Les berbères au Maroc, une culture en résistance » lors de l’édition 2017 du festival Visa pour l’image ; une oraison de l’Homme libre remarquablement imagée par le talent narratif du jeune kabyle.
« Les Amazighs (« hommes libres »), terme sous lequel se désignent les Berbères, sont les plus anciens habitants de l’Afrique du Nord. Ils occupent depuis des millénaires un vaste territoire qui s’étend des côtes atlantiques du Maroc jusqu’à l’oasis de Siwa en Égypte. Ce peuple possède une langue et une culture qui lui sont propres, mais son identité est menacée. Ne s’inscrivant pas dans la logique d’État-nation, nomades ou sédentaires, musulmans, chrétiens ou juifs, les Berbères sont suspectés d’hérésie par les pouvoirs nord-africains, et souvent opprimés, dispersés, assimilés, voire persécutés. Leur quotidien est alors une lutte pour préserver leur identité. […] » Cette exposition est proposée par le CRI des Lumières en partenariat avec l’agence VU. 

Du 25 avril au 17 juin (galerie du CRI des Lumières – Commun sud).  Entrée libre. 
 Renseignements et programme complet : 03 83 76 04 75 ou chateauluneville.meurthe-et-moselle.fr

 

• Photos ©Paul pascal,T. FRANZ-CD54, Hélène Bleys, Ferhat Bouda, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire