Consultez les derniers articles
Le festival RenaissanceS, en clair-obscur

Du 5 au 7 juillet, Bar-le-Duc invite le public à découvrir la 22e édition du festival RenaissanceS, qui explorera le thème de « l’ombre et la lumière ». 

À travers son quartier Renaissance classé site patrimonial remarquable en 1975, la Ville de Bar-le-Duc s’efforce à valoriser sous différentes formes ce trésor du passé. Le patrimoine historique sert évidemment d’écrin à la programmation artistique du festival. Le festival RenaissanceS, évènement majeur du Grand Est, est conçu comme une confluence entre le patrimoine et la création contemporaine, à travers les arts de la rue.
Cette 22e édition propose de mettre en scène « l’ombre et la lumière », ou l’évocation contemporaine du thème de l’Homme face à sa dualité. Une réflexion chère à l’humanisme, de la Renaissance et du siècle des Lumières. Mais elle évoque également la dualité entre culture et contre-culture. L’underground et le mainstream. Partir du binaire et réconcilier les contraires… c’est l’objectif du festival qui propose une belle expérience de clair-obscur à travers une programmation toujours originale. 

Une édition haute en couleurs

Cette année, une quarantaine de compagnies se succéderont durant les trois jours du festival avec un lancement spectaculaire le vendredi 5 juillet : une déambulation dans la ville, composée d’un train de sept voitures blanches qui, le long du parcours prennent les couleurs de l’arc-en-ciel et terminent suspendues sous un fil à linge avec la Compagnie Générik Vapeur. La nocturne du samedi soir sur la Place Saint-Pierre donne, aux festivaliers, un grand rendez-vous aérien : Galileo, par la Cie Deus Ex Machina, est une histoire humaniste dont l’inspiration majeure est la prise de conscience de la position de la terre, planète gravitant autour du soleil. 

La musique sera très bien représentée lors de cette nouvelle édition. La magie opèrera avec la Fanfare des Oies de la Cie Totaal Theater, mais aussi avec le violoncelliste André Mergenthaler, ou encore avec Le Piston Errant dans leur spectacle Blues O Matic Expérience : un concert avec un musicien et une machine…. L’ensemble Obsidienne devrait également séduire le public ainsi que le Systèm Paprika avec leur Kraken Orchestra. 

Chorégraphie entre quatre lampes et trois danseurs 

Le festival RenaissanceS est une occasion de participer à des déambulations poétiques, des concerts insolites, des animations diverses… Olivier Grossetete proposera, dans un atelier participatif, d’imaginer la Tour de l’Horloge en cartons à sept mètres de haut. Les Touristes déambuleront avec leurs Grandes Personnes qui devraient… impressionner les plus petits !

Enfin en clôture du festival, Le Bal des Architectes, une création de la Compagnie Rue de la Casse, mettra en mouvement une chorégraphie entre quatre lampes d’architectes motorisées et automatisées – ici symboles et témoins de l’ensemble des technologies – et trois danseurs, représentant différents cercles de relations sociales. L‘Homme et la Machine avancent-ils conjointement ou l’un a-t-il pris le pas sur l’autre ? 

Grâce à des partenariats, et pour plaire au plus grand nombre, RenaissanceS programme également le concert de guitares du Musique d’Ensemble du Barrois, la Batucada de BraSiloCim, les jeux anciens de la Ludothèque, le spectacle d’expression corporelle de New Studio, les ateliers « renaissance » du Scriptorium… et bien d’autres surprises ! ±

Du 5 au 7 juillet à Bar-le-Duc
Entrée libre • Renseignements : 03 29 79 32 65 ou festivalrenaissances.fr

 

Publi-reportage - Photos © eli,  kraken orchestra, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire