Consultez les derniers articles
« Des flammes… à la lumière », plébiscité par plus de 500 000 spectateurs

Trois nouvelles scènes, des images géantes, des effets spéciaux à couper le souffle… « Des flammes… à la lumière » revient jusqu’au 27 juillet à Verdun. 

Un hommage bouleversant à ces centaines de milliers d’hommes dont 300 000 ont perdu la vie dans un face à face tragique sur les terres meusiennes. Depuis plus de 20 ans, l’association Connaissance de La Meuse propose le spectacle « Des flammes… à la lumière », un son et lumière époustouflant retraçant les périodes de la Belle Epoque à la Première Guerre mondiale, de la Bataille de Verdun à l’Armistice, de 1927 à nos jours.
Chaque soir, la tribune de l’immense carrière d’Haudainville accueille 2 500 visiteurs qui découvrent  le destin croisé de combattants et de civils, français et allemands. En plein cœur des combats, les spectateurs sont plongés dans « l’enfer de Verdun » avec son lot quotidien de souffrances et d’angoisses. Sont ensuite évoquées les années d’après-guerre, avec l’inauguration de l’Ossuaire de Douaumont, le serment de paix de 1936 lors du 20e anniversaire de la bataille. Le spectacle s’achève par un véritable message de paix : une poignée de main entre deux soldats français et allemand. Les ennemis d’hier sont les amis aujourd’hui. 

Évocation historique 

Ce spectacle est une évocation historique et non une reconstitution. Les scènes de combat y sont particulièrement poignantes. Celles de la vie montrent le quotidien dans les tranchées, un noël chez les civils, la première bataille aérienne de l’histoire, les pompiers dans Verdun incendiée, une fête foraine dans un village d’arrière-front. Trois nouvelles scènes ont d’ailleurs été ajoutées dans la version 2019, bouleversantes de réalisme.  

Aujourd’hui, les Anciens Combattants ont disparu. Seuls restent les souvenirs et la volonté de ne pas oublier, de comprendre et d’œuvrer pour la paix. Les textes de ce spectacle sont signés Lucien Gourong. Artiste breton, il a, à son actif, la création de nombreux spectacles de contes et légendes. Il travaille conjointement avec Jean-Luc Demandre, président-fondateur de l’association Connaissance de La Meuse. Passionné d’histoire et de son et lumière, il met en scène ce spectacle grandiose, épaulé par des centaines de bénévoles. « Des flammes… à la lumière » ne saurait se renouveler, depuis 1996, sans le talent des 250 acteurs-figurants ni le savoir-faire des couturières, décorateurs, techniciens du son, de la lumière…

500 000e spectateur 

Le public n’est sûrement pas indifférent face aux effets spéciaux impressionnants et à la bande son, habillant parfaitement la scénographique. Car l’audace de ce spectacle réside dans ses moyens techniques : les décors sont saisissants (un nouveau d’envergure représente une école cette année), des photos et vidéos géantes sont projetées sur les pentes de la carrière, les effets de lumières sont démultipliés… Bref, d’année en année, l’association Connaissance de La Meuse met tout en œuvre pour faire évoluer son spectacle et lui rendre un caractère exceptionnel. « Des flammes… à la lumière » a d’ailleurs accueilli son 500 000e spectateur l’année dernière. Une belle récompense pour cet événement devenu le plus grand spectacle d’Europe sur la guerre 14-18. ± Pauline Overney

« Des flammes… à la lumière » jusqu’au 27 juillet
Tarifs : de 5 € à 28 €, gratuit pour les – de 7 ans.
Possibilité de restauration sur place
Renseignements et réservations : 03 29 84 50 00 ou spectacle-verdun.com

 

Le spectacle en chiffres 

12 représentations
70 tableaux
250 acteurs sur scène
900 costumes
1 000 projecteurs
40 kilomètres de câbles
2 500 places numérotées 

 

Publi-reportage - Photos © DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire