Consultez les derniers articles
Ça ne s’improvise pas !

La Semaine de l’Impro revient à Nancy pour une 11e édition, du 27 avril au 4 mai. Entre matchs traditionnels et spectacles originaux, rire est la seule consigne !

«Le festival a été créé pour permettre à toutes les compagnies d’improvisation du coin de se réunir. Avant, le mélange ne se faisait pas aussi bien qu’aujourd’hui ! La Semaine de l’Impro est un lieu de rencontre et d’échange. » Yann Berriet de la Cie Crache-Texte est à l’origine du festival. Après avoir fêté en grande pompe leurs 10 ans l’année dernière, la Semaine de l’Impro – SDI pour les intimes – promet une nouvelle programmation étincelante pour la 11e édition.
Devenue l’un des rendez-vous incontournables, la SDI fait partie d’un collectif de cinq festivals d’impro professionnels qui rayonnent en France : Festival Subito (Brest), Impulsez (Toulouse), Festival Lyon Improv Fest (Lyon) et Ain’Pro Visa (Pont-de-Vaux). Depuis 11 ans, elle promeut  l’expérimentation artistique au sein de l’improvisation théâtrale et fait découvrir de nouvelles cultures avec une programmation internationale : « Il y aura donc des compagnies nancéennes mais aussi des artistes venus d’ailleurs avec des amateurs, des semi-pros et des professionnels comme François Barthélémy du Clou’s Up par exemple » détaille Yann Berriet.

Trois temps forts

Pour le grand public, le festival est composé de trois temps forts. D’abord, les 27 et 28 avril, place au week-end des Tinkers : « L’objectif est de proposer le maximum de spectacles en deux jours dans un véritable marathon d’impro ! » Ils viennent de Paris, de Lyon, de Bruxelles, de La Réunion et proposent des créations drôlissimes, toujours en improvisant. « Nous avons eu beaucoup de demandes et nous avons dû sélectionner les spectacles. Mais notre volonté est de donner l’opportunité à chacun de présenter son travail ! » Intrigue policière, impro musicale, jeu clownesque, création d’une comédie de Molière… Variété et éclectisme sont au rendez-vous dans cette programmation des Tinkers qui devrait faire rire petits et grands ! Deuxième temps fort, et non des moindres : le match de gala « France vs Québec », le 30 avril à la Salle Poirel ! « Ici il s’agit d’un match traditionnel d’impro comme le public à l’habitude de voir avec quelques têtes connues » dévoile Yann Berriet. Et pour cause, l’équipe All Stars sera composée de Mathieu Madénian, Jeannie-Anne Walker, Virginie Gritten et Arnaud Joyet. 

Pour affronter ce casting cinq étoiles, le Punch Club de Québec (Dominic Lapointe, Marie-Eve Morency, Louis-Philippe Desjardins, Fabrice Laroche-Francoeur) posera ses valises à Nancy pour un match qui s’annonce d’anthologie ! 

« Le monde l’impro change ! »

« Les Québécois commencent à nous envier car, chez eux, le match traditionnel est très développé mais en France nous proposons des spectacles alternatifs, originaux, décalés ! Le monde de l’impro change et se développe c’est une évidence ! » Et pour mettre en lumière cette pratique d’improvisation, le festival organise des « soirées spectacles » au théâtre Mon Désert en réunissant, par soir, deux spectacles, un apéro impro et un after show ! « Dans notre programmation, on retrouve le duo de clowns Le Pollu & Ludor Citrik qui est une référence dans leur discipline ! » Il y aura aussi Mélinda Nouette, John-John Mossoux, Raquel Racionero, Gabrielle Pichon, Laurent Mazé…
« Les artistes ont une vraie réflexion sur ce qu’ils vont proposer sur scène au niveau de l’improvisation en abordant des thèmes variés comme la place de la femme dans la société ou la relation entre les personnages… » Une chose est sûre, quel que soit sa connaissance du monde de l’improvisation,  son expérience, son âge ou sa discipline de prédilection, chacun pourra trouver un spectacle qui lui convient. Avec 3 900 spectateurs en 2018, la SDI compte faire encore mieux cette année pour que tous les zygomatiques s’en souviennent !

Du 27 avril au 4 mai • Programme complet et réservations : improfestival.com ou info@improfestival.com

 

• Photos © Jacquier Photo, Julien Defranoux, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire