Consultez les derniers articles
Road-trip artistique à travers le monde

Imaginé par l’artiste Matthieu Exposito, le projet de road-trip artistique La Cabane d’Expopaix, placé sous le signe de l’esprit de non-violence, va s’aventurer entre l’Asie, l’Afrique et l’Europe !

«J’essaie de montrer des univers possibles dont on ne souhaite pas trop parler dans la société. Je suis à contre-courant de l’Institution française. C’est paradoxal puisqu’elle a besoin d’artistes doués de concepts, complexes à première vue, qui parlent d’engagement social. » Son concept à lui, Matthieu Exposito, artiste plasticien performeur installé à Toul, est de réaliser un périple au milieu de différents continents. Afin de promouvoir son style, l’« art social ». Et surtout, une réflexion pacifique, comme Gandhi en mars 1930.

Expopaix, chaman troublant

Si celui, reconnu comme le Père de la Nation en Inde, l’a effectué à pied, le Lorrain lui, partira en camion. Question d’organisation. Accompagné de son équipe (cinq partiront sur ses 12 collaborateurs), il naviguera à travers la France et l’Allemagne. Cette grande aventure, le mènera de Toul à Berlin en faisant des étapes clandestines ou autorisées à Strasbourg, Francfort, Karlsruhe, Cologne et Hanovre. Avec l’objectif de diffuser son inspiration sous plusieurs formes.

La Cabane d’Expopaix est une installation éphémère et modulable faite de bambous, de laine rose et de surfaces noires. Elle peut tout aussi bien ressembler à un tipi qu’à une œuvre monumentale. C’est l’incarnation sculpturale de sa pensée. En ce lieu, l’artiste performe. Dans une production artistique de plus d’une trentaine de minutes où il se dissimule dans la peau d’un chaman troublant, Expopaix. Sa mission : « Connecter les gens à des émotions et les envoyer sur six états émotionnels, comme la peur, la joie, les pleurs… pour parler de l’esprit de non-violence. » En parallèle, il exposera sa série « Divergences Pacifistes », des dessins et des peintures témoignant de la construction d’un monde placide, « sous l’effigie du cœur ».

Dans un premier temps, il laissera l’édifice dans son atelier à Toul, mais installera ses constructions faites de laines et endossera son costume à Errachidia au Maroc, courant avril. Avant de commencer son expédition en Europe, avec sa cabane d’Expopaix, pendant six mois maximum.

Recherche de partenaires

Ce grand projet a été lancé chez Paulette Pub Rock, près de Nancy, le 30 septembre dernier, au même moment que sa campagne de financement participatif sur la plateforme KissKissBankBank. Depuis, il a récolté plus de 7 000 euros, qui lui permettent ainsi de financer le voyage pour une partie de son équipe. Matthieu Exposito sera présent en mars pour l’exposition « Parcours d’artistes » à Metz. Il ouvrira les portes de son atelier le 11 et 12 mai prochains à l’occasion de la manifestation « Ouvertures d’artistes ». Ces œuvres, elles, seront d’ici quelques semaines, présentées dans une exposition à Séoul en Corée du Sud. Enfin, l’artiste, dans le projet de tourner un film sur son épopée, est toujours à la recherche de partenaires. Et invite à s’unir sous l’étendard du cœur : « L’art est le seul vecteur de non-violence. S’il n’y a pas d’art dans notre système, et si les artistes ne pouvaient pas s’exprimer, le monde serait totalement foutu. S’il n’y a plus d’artistes, il n’y a plus de monde. » Rémi Dendani

Pour contacter Matthieu Exposito : 06 80 02 36 16 ou matthieu-exposito.com

MERCI !

Matthieu Exposito travaille actuellement en collaboration avec toutes les classes de 1ère année du Lycée Professionnel Régional du Toulois dans la confection de triangles en bambou pour la cabane. Il tient à remercier ses partenaires, TES TECHNIFOR et la Maison LELIEVRE, ainsi que les contributeurs qui ont participé à la cagnotte en ligne. Il crée en ce moment, les dessins de contreparties que chacun pourra choisir.

Photos © MANON PERNOT, VINCENT ZOBLER, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire