Consultez les derniers articles
La Salle Poirel se pare de joyaux

Le spectacle « Les Joyaux du Ballet » revient pour une 2e édition à la Salle Poirel de Nancy les 16 et 17 mars prochains, avec, sur scène, des danseurs exceptionnels.

Après le succès de leur première tournée, Samuel Murez, danseur et metteur en scène des « Joyaux du Ballet » a décidé de renouveler l’expérience « pour aller encore plus loin ». Il a réuni une dizaine de danseurs, tous formés à l’Opéra de Paris et de toutes les hiérarchies, pour concocter ce spectacle magnifique. « Nous sommes tous issus du ballet classique avec ses codes, sa technique, sa complexité. L’idée de cette production est de montrer au public ce que l’on sait des ballets. »

Concrètement, Samuel Murez a choisi une dizaine d’œuvres des plus grandes pages du répertoire. Mais avant, pendant et après, les danseurs expliquent, par des illustrations dansées, le style technique, l’historique, le schéma narratif, les costumes « pour faire comprendre au public toutes les nuances de ce que l’on danse ». Au début du spectacle, les artistes s’amusent à montrer les pas de danse classique d’un vocabulaire datant de Louis 14. La virtuosité foule déjà la scène. La technique est parfaite. La passion, enchanteresse. « Les Joyaux du Ballet s’adresse en fait à tout le monde : au spectateur pointu, connaissant les techniques, la danse mais aussi à l’enfant qui découvre pour la première fois cet univers. »

« La carte de la virtuosité »

Cette année, Samuel Murez met en scène des pièces néo-classiques et contemporaines mais aussi Giselle, le plus grand ballet romantique. « Il y aura aussi des extraits de Roméo et Juliette que j’affectionne beaucoup. François Alu et Sae Eun Park, tous deux Premiers Danseurs à l’Opéra de Paris, danseront un pas de deux extraordinaire issu du ballet Le Corsaire. Ça sera un grand moment ! » Car l’objectif est de pousser les danseurs jusqu’à leurs limites. « Dans ce spectacle, nous ne sommes pas dans le zéro défaut ! Ils dansent les variations les plus difficiles, ils prennent des risques, pour réellement jouer la carte de la virtuosité. Ainsi, une grande connivence s’installe entre les artistes et le public, c’est formidable ! »

Le metteur en scène a mis un point d’honneur à choisir les versions chorégraphiques parfaites pour les danseurs. Dans un jeu de lumière minutieux et habillés des costumes de l’Opéra de Paris, les artistes sont au sommet et font vivre aux spectateurs une soirée hors du temps, dans l’univers féérique des grands ballets. « Ce spectacle est le moyen d’amener la beauté et la richesse de certaines traditions que l’on ne retrouve souvent qu’à Paris ou dans les grands théâtres. »

Ici, la salle Poirel, bien plus petite que l’Opéra Bastille, ouvrira ses portes à une production taillée sur mesure dont « le côté immédiat, intime et proche enthousiasme les danseurs et le public ». « Les Joyaux du Ballet » est un spectacle « transgressif », inédit et original, « qui décode totalement l’univers du ballet ». Une pépite !

Le 16 mars à 21h et le 17 mars à 17h • Tarifs : de 20€ à 85€ – Réservations : billets.zdp.fr • Renseignements : 07 82 27 29 30 ou billets@zdp.fr
Photos © Julien Benhamou, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire