Consultez les derniers articles
Le château de Pange

Situé à 15 km au sud-est de Metz, le château de Pange, toujours habité par la famille du même nom, vous attend pour vous conter 400 ans d’une histoire riche et mouvementée.

La famille y tient : c’est toujours un de ses membres qui accueille les visiteurs à Pange. Et c’est mieux ainsi, car ce n’est pas un musée que l’on visite mais avant tout une maison de famille. Les objets n’y sont pas figés. Les meubles vivent, les portes battent…. bref, une famille y vit. Un supplément d’âme que ne manquent pas de remarquer-ressentir les visiteurs et qui fait de la visite de Pange une promenage pleine de charme. Edith de Pange, propriétaire des lieux et par ailleurs auteur de talent (comme de nombreux membres de cette famille), a bien voulu recevoir VivreNancy et nous faire découvrir le domaine.

Le château

Il a été édifié par Jean-Baptiste Thomas de Pange en 1720. Il remplace d’anciennes forteresses médiévales incendiées au début des XV et XVIIIe s. Les plans sont dus à l’architecte Jean-Baptiste Louis. L’architecture est classique. Un corps central à trois niveaux, couronné d’un fronton triangulaire, est épaulé de deux pavillons décentrés qui encadrent la façade sur la Nied, ouvrant ainsi un vaste perron-terrasse sur cette rivière. Au XIXe s., une chapelle fut construite. Si les façades et toitures font l’objet d’un classement, l’intérieur du château n’est pas en reste et plusieurs pièces dignes d’intérêt, notamment la salle à manger avec son superbe poêle en faïence ou le salon des Tapisseries, ont été classées monuments historiques ces dernières décennies.

Les jardins

C’est à Roland et Edith, 10e marquis et marquise de Pange, que l’on doit l’initiative de cette création réussie qui apporte douceur et harmonie au cadre général. Ils décident au début de ce millénaire de réhabiliter le décor végétal de Pange et font pour cela appel à Louis Benech. Ce dernier est un paysagiste reconnu qui a toujours pour souci de faire conjuguer l’architecture existante et le projet paysager. L’esthétique végétale doit s’harmoniser avec l’esthétique minérale, architecturale. En outre, sa démarche le conduit à prendre en compte l’entretien et la pérennité du jardin créé. Les principales réalisations de Louis Benech en France sont les jardins des Tuileries à Paris ou ceux des ateliers Hermès à Pantin. Il travaille aussi sur ceux du Palais de l’Elysée et du Quai d’Orsay. Une référence dans le milieu. Le jardin de Pange est inauguré en 2003. Il s’est immédiatement inscrit dans le cadre du réseau « Jardins sans limites » qui offre à voir en Moselle, Sarre et à Luxembourg une trentaine de (re)créations végétales. Il bénéficie également du label « Jardin remarquable ».

Les Thomas de Pange

Les Thomas, seigneurs de Pange, ont été anoblis en 1626 – en la personne de Pierre Thomas, alors chancelier de Lorraine – par le duc Charles IV de Lorraine pour leurs nombreux services rendus au duché. Jean-Baptiste-Louis Thomas devient le premier marquis de Pange en 1766 par volonté du roi Stanislas. Il est alors trésorier de l’« extraordinaire des guerres » pour Louis XV.
L’histoire de Pange est riche. Elle vous entraîne dans celle de Lorraine et de France. Trois empereurs et impératrice sont venus à Pange (Marie-Louise, Napoléon III, Guillaune Ier), venez marcher sur leurs traces !

Château de et à Pange (57350) • www.chateaudepange.fr
Infos pratiques :
  • Jardin ouvert de 10h à 12h et de 14h à 18h, tous les jours sauf le lundi (de juin à sept.) puis les samedi, dimanche et jours fériés en octobre.
  • Pour le château, uniquement sur visite guidées à 14h45, 15h45 et 16h45. En juin et en sept., les samedi, dimanche et jour fériés. En juillet et août, tous les jours sauf le lundi.



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire