Consultez les derniers articles
Lorraine Auto Partage :  « Rouler intelligent et collectif »

On connaissait déjà les vélos en libre-service dont les bornes font désormais partie du paysage urbain nancéien. Il faudra désormais compter avec les stations AUTOPI : des véhicules disponibles à la location pour quelques heures. Une manière économique et intelligente d’utiliser la voiture. La mobilité en zone urbaine, les modes de transports alternatifs sont des thèmes plus que jamais d’actualité. Transports collectif, bus, co-voiturage, vélos… et  maintenant « autopartage » !  Un phénomène déjà répandu à l’étranger : Québec, Etats-Unis, Suisse et qui depuis 2008  ne cesse de prendre de l’essor dans les grandes agglomérations de l’hexagone (Paris, Lyon, Lille, Strasbourg… Le concept arrive cet automne à Nancy et Metz ! Qui n’a pas déjà emprunté la voiture d’un ami ou d’un parent pour effectuer un court trajet ou quelques courses ? Proposer aux usagers d’utiliser la voiture de manière collective et intelligente telle est l’ambition de Thomas Peignard et de ses deux associés. Les trois jeunes gens sont à l’origine de la création d’AUTOPI, le système d’autopartage en Lorraine. Proposer à la location pour quelques heures ou une journée un véhicule est l’idée qu’ils ont proposée aux élus début 2010. Lesquels adhèrent au concept immédiatement. Ainsi, la Communauté Urbaine du Grand Nancy, la Ville de Vandoeuvre et la Ville de Metz ont unanimement adopté le projet. Une association est créée puis la coopérative « AUTOPI » pour AUTOmobile en Partage Intelligent.

Un complément pas un concurrent

« L’autopartage se pratique un peu entre particuliers, nous voulons le développer et le proposer au plus grand nombre en le professionnalisant. Notre objectif n’est de concurrencer ni les transports collectifs ni le vélo, bien au contraire : l’autopartage est le chainon manquant qui permettra de les rendre plus attractifs. La voiture reste un mode de déplacement incontournable. Grâce à AUTOPI, il n’est plus nécessaire d’avoir une voiture… pour avoir une voiture. »

Faire des économies

Et pour démontrer la pertinence du concept  Thomas Peignard à un argument choc « Seriez-vous prêt à acheter et élever une vache pour boire un verre de lait  une ou deux fois dans la semaine ? » car posséder un véhicule à un coût. Ainsi pour les automobilistes roulant moins de 15 000 kilomètres par an l’autopartage s’avère être un bon calcul avec environ 40% d’économie à réaliser sur son budget. Que ce soit pour sortir le soir, aller faire ses courses, rendre visite à sa famille, il n’est pas nécessaire de posséder une voiture dont les coûts : amortissement ou crédit, essence, entretien, assurance, stationnement, réparation s’élève entre 400 et 600 euros par mois. « Dans certains foyers le budget consacré à la voiture est désormais supérieur à celui de l’alimentation, c’est une aberration ! » Le principe est simple. La réservation de la voiture se fait par téléphone ou via le site internet et le véhicule est récupéré dans l’une des stations réparties dans l’agglomération sur des places réservées. Les véhicules sont neufs, un bon point pour la sécurité, l’environnement et le confort. L’abonné muni d’une carte magnétique et de son code secret récupère le véhicule et le ramène à sa place une fois son trajet effectué. Son emplacement est réservé, lui évitant de chercher une place. Les tarifs proposés : un abonnement de 15 euros par mois et une facturation au plus juste : 1,5 € de l’heure et 0,30 € du km parcouru environ. Une manière de maîtrisé son budget au plus près. AUTOPI proposera également une offre pour les professionnels. AUTOPI est reconnu d’intérêt collectif par l’Etat, un statut qui lui permet d’ouvrir son capital à tous ceux qui voudraient, particuliers ou entreprises ou collectivités, participer à l’aventure et acquérir des parts sociales. AUTOPI a déjà séduit les villes et agglomérations de Nancy, Metz et Vandœuvre et devrait également se développer à Thionville, ou encore Epinal. D’ici la fin de cette année, les 30 premiers véhicules seront ainsi déployés. L’autopartage une affaire qui roule ?

Plus d’infos et préinscription sur www.autopi.fr ou contact@autopi.fr



  1. LANZONI MICHELE (Répondre) le 19 octobre 2011 à 12 h 00

    BRAVO pour votre initiative !!
    Depuis, que j’ai découvert le concept de « l’autopartage », lors d’un reportage à la TV, l’idée ne m’a pas quitté de l’esprit.
    C’est dire que je serais très très intéressée.
    A très bientôt, j’espère, de vos nouvelles et de votre action à NANCY.