Consultez les derniers articles
Chignon, dénouez l’écheveau

Haut ou bas, asymétrique ou crêpé, le chignon fait chavirer le cœur des mariées ! Attention cependant à bien choisir celui qui convient le mieux à votre physionomie…

Certaines préfèrent les boucles romantiques, les mèches folles ou même les franges épaisses… Pourtant, ignorant les modes, le chignon demeure la coiffure reine chez les mariées. Et à raison ! Sophistiqué et élégant, il met en valeur la silhouette, dégage le visage et autorise une multitude de variantes. Encore faut-il choisir la sienne, en fonction du style de sa tenue, mais aussi de sa morphologie…

mar-6

Avantagez-vous !

En effet, dégager le visage, cela peut aussi signifier faire ressortir certains défauts. Quand on a la chance de posséder des traits fins et réguliers, un chignon haut et strict offre un profil de déesse grecque, rehaussant le velouté de la peau et l’ovale du visage. Mais gare ! Il peut aussi mettre en lumière la moindre aspérité ou braquer les projecteurs sur les plus petites imperfections. Les visages longs, par exemple, auront plutôt avantage à miser sur un chignon bas et de préférence asymétrique. Une jolie torsade nouée de manière un peu lâche sous l’oreille adoucira le regard. On optera pour la même solution dans le cas d’un nez un peu fort, qui ressortirait davantage encore si on le combinait à un chignon très net, comme celui des danseuses.

Pour les visages ronds et les mâchoires trop carrées, il s’agira plutôt de laisser échapper quelques mèches folâtres, qui créeront une sorte de cadre et restructureront ainsi l’ovale. Voilà pour les grandes lignes, mais de nombreux choix restent encore à faire, d’autant que l’imagination des créateurs n’a aucune limite. Ainsi, un chignon flou laissant échapper une cascade de boucles donnera une allure très romantique, surtout si on le parsème de fleurs ou de perles. Pour un style bohème, on peut entrelacer des tresses assez bas sur la nuque. Placées en couronne ou en demi-couronne, les nattes peuvent également apporter une touche médiévale ou rappeler les coiffures très étudiées des romaines et des grecques que l’on peut admirer sur les statues antiques.

mar-4

Les tendances 2015

Cette année, le chignon bun a la cote ! Volumineux et bien rond, il se porte au sommet du crâne et s’avère assez simple à réaliser, pour peu que l’on dispose des bons accessoires, à savoir quelques épingles et un boudin, que l’on placera autour de la base de la queue-de-cheval. Il ne restera plus qu’à le dissimuler en rabattant les mèches une à une tout autour de lui.

Autre tendance, le style sixties mise sur un crêpage dru qui donnera un volume très bombé à la coiffure. Pour accentuer l’effet Bardot, on accessoirise à l’aide d’un fin bandeau orné de strass ou d’un large bandeau de tissu.

Le chignon arty, lui, se porte très haut, de préférence au-dessus de la tête. Une fois les cheveux parfaitement plaqués et rassemblés en queue-de-cheval, on les roulera en une torsade très serrée, et on fixera à l’aide d’épingles les tortillons qu’elle formera naturellement. Attention, pour que l’effet soit maximum, rien ne doit dépasser !

Enfin, la coque revient elle aussi en force ! On la croyait perdue dans les années quatre-vingt, mais que nenni ! Si on la combine à un chignon bas ou banane, elle permet de créer des coiffures structurées et particulièrement spectaculaires !




  1. Soyez le premier à laisser un commentaire