Consultez les derniers articles

du 04 au 17 novembre 2015

#59

Édito

Sale temps pour Satan

Selon Alexandre Dumas, « Dieu pêche les âmes à la ligne, Satan les pêche au filet ». Pas de chance pour le Domaine de Lindre, la Grande Pêche se réalise au filet. N’y voyons pas pour autant l’œuvre du diable mais plutôt celle du temps et de la tradition. En effet le geste effectué par les pêcheurs du site pour vidanger et renouveler les étangs est le même depuis des siècles. Il constitue ainsi un élément du patrimoine vivant et attire de nombreux touristes, venus dans le Domaine pour en explorer les coulisses. Les 14 et 15 novembre prochain, la fête de la Grande Pêche leur en donnera l’opportunité. Dans ces pages, découvrez vous aussi les différentes activités de cet espace naturel sensible. De la protection de la faune et flore à la sensibilisation du public, le Domaine de Lindre joue la carte verte et met plus que jamais en valeur les trésors que la nature lui a donnés.

Autre bijou naturel, diamant noir ou blanc,  la truffe s’expose à l’Abbaye des Prémontrés de Pont-à-Mousson pour sa fête régionale. Organisée par l’Association Meusienne des Planteurs et Promoteurs de la Truffe en Lorraine, cette célébration attire depuis douze ans tous les amateurs et chercheurs acharnés du précieux champignon. Les 14 et 15 novembre, elle se dégustera, accompagnée des meilleurs produits du terroir. Résisterons-nous à la tentation ? Rien n’est moins sûr. La truffe s’invite dans vos assiettes en novembre mais les Dîners Insolite vous accompagnent durablement toute l’année. Il ne reste que quelques belles soirées à vivre avant le fin  2015.

Autre gourmandise, musicale celle-ci, l’Opéra de Nancy concocte chaque année un programme propre à nous pourlécher les babines auditives. En 2015, la maison change de carapace menée par une nouveau directeur musical : Rani Calderon. Pour la saison 2015-2016, il se promet de nous faire approfondir nos connaissances musicales en matière de classiques et de musique française. Le festival « Neue Stücke » de la Manufacture nous plonge, quant à lui, dans l’Allemagne contemporaine et sa dramaturgie riche de sens et d’explorations. Encore un numéro plein de plaisirs variés. N’y voyait pas les filets de Satan cependant, car malgré les tentations, la culture dans Lorraine Magazine ne se pêche qu’à la ligne.




  1. Soyez le premier à laisser un commentaire