Consultez les derniers articles
Chroniques d’une haine ordinaire

Au Théâtre de la Manufacture du 14 au 16 décembre. Textes de Pierre Desproges, mise en scène Michel Didym.

Ex-vendeur d’assurances, ex-enquêteur pour l’IFOP, ex-pronostiqueur pour Paris Turf dans les années quatre-vingt, Pierre Desproges invente les savoureuses Minutes de Monsieur Cyclopède. Romancier, journaliste, il impose sur France Inter les premières chroniques à humour mordant et esprit vachard. Vocabulaire raffiné, syntaxe irréprochable, Desproges s’arme d’une rhétorique blindée pour tirer en rafale sur tout ce qui ne bouge plus. Les puissants et les bien-pensants, comme les coiffeurs et leurs conversations, les cintres et leur ergonomie, le football et Charles Dumont, le racisme ordinaire ou le cancer, puisque « tout fait moins mal dès qu’on en rit ». Il pique à vif les pensées ronronnantes, chamboule les conforts vieillots des idées reçues et des silences polis. Les Chroniques de la haine ordinaire deviennent aujourd’hui le matériau de jeu de Christine Murillo et Dominique Valadié.
« L’interprète fulgurant totalement atypique qu’était Pierre Desproges a fait oublier qu’il était un auteur exceptionnel, explique Michel Didym, comme si l’acteur et son génie faisaient écran à l’auteur. J’ai fait appel à deux actrices à la personnalité extrêmement tranchée pour renouveler l’écoute de cet auteur, pour révéler au public par ces artistes magnifiques, l’irrévérence et la violence comique de cette langue où derrière l’insolence affleurent la tendresse et un amour immodéré de la vie. » Christine Murillo, ex-sociétaire de la Comédie-Française, créatrice des jeux de langage Xu et Oxu, dialogue avec Dominique Valadié, égérie d’Alain Françon et d’Antoine Vitez. Après Les Animaux ne savent pas qu’ils vont mourir, du même Desproges, Didym s’attaque à l’esprit truculent d’un clown grave, irrité par tout et par principe, hilarant par courtoisie, et mort par inadvertance.
Pour le metteur en scène, il s’agit bien par cette voix qui manque et ses mots qui restent de « rendre compte de l’humanité en engageant sa splendeur et son horreur. »

Calendrier : Vendredi 14 décembre à 20h30
Samedi 15 décembre à 19h + Dimanche 16 décembre à 15h
Tarif plein 21€ / Tarif réduit 16€. Tarif jeunes 9€
Réservations au 03 83 37 42 42 du lundi au vendredi de 12h à 19h le mercredi de 10h à 19h et le samedi en période de représentation.
Locations Magasins Fnac (réduction adhérents), MGEL et Digitick.

UN DIMANCHE AU THÉÂTRE EN FAMILLE

>> Brunch musical à partir de midi, au bar du théâtre : Boissons chaude, froide, charcuterie, fromages, fruits frais, viennoiserie, œufs (assuré par Le Grand Sérieux) et mini concert des Dévolus Velus à 13h30. Tarif Brunch : 14 € ou 6 € (enfant jusqu’à 12 ans).

>> Venez accompagnés de vos enfants, ils sont invités au spectacle musical des Dévolus Velus pendant votre représentation à 15h. Les enfants, à partir de 4 ans sont pris en charge par des jeunes qualifiés BAFA.

LES DÉVOLUS VELUS :
Abel gros (ukulélé, voix), et Nicolas Dionis (contrebasse, voix) GRATUIT
Un duo de chansons à textes. Ils s’amusent avec les mots et les sons, pour raconter avec espoir des histoires parfois noires.
http://www.myspace.com/588191584

Réservations souhaitée au 03 83 37 42 42 pour le brunch au théâtre et pour le spectacle enfant (merci de nous préciser le nombre et l’âge de vos enfants).




  1. Soyez le premier à laisser un commentaire