Consultez les derniers articles
Le papier peint s’invite dans la cuisine

Traditionnel, vinyle, expansé, intissé… Décliné dans tous les styles, motifs et couleurs, le papier peint habille les murs de la maison. Y compris dans la cuisine !

Cela ne vous a pas échappé, la tendance papier peint s’approprie peu à peu tous les murs de la maison. Cet hiver, aussi, rimera avec colle, pose et maroufle, mais avec un nouvel objectif : tapisser la cuisine. Si certains redoutent les difficultés d’entretien et se posent des questions sur la résistance d’un papier peint soumis aux épreuves du four, de la friture et de la sauce bolognaise, voici de quoi les rassurer…

Le papier fait de la résistance

Le papier peint a le vent en poupe. Et ce n’est certainement pas du côté de l’ Association pour la promotion du papier peint (A3P), créée en 1999, que l’on vous dira le contraire. En version intégrale ou sur quelques pans de mur, la tendance s’empare de toutes les pièces de la maison, depuis la salle de bains jusqu’au séjour, en passant aussi par la cuisine. La qualité et les matériaux de ce revêtement permettent en effet aujourd’hui de succomber facilement à la tentation. L’A3P, qui représente 80 % des intervenants de la profession, l’assure : aujourd’hui, le matériau est tel qu’il peut résister à bien des repas. Pour cette pièce exposée aux graisses, aux éclaboussures et aux vapeurs d’eau chaude, on choisit donc un papier lessivable, traités pour résister à l’eau, aux produits d’entretien et aux moisissures. D’épongeable à super-lessivable, il existe quatre symboles pour classer les différents papiers peints selon leur réaction face à l’humidité. À vous de vérifier au moment du choix.

Les matières à privilégier dans la cuisine

Pour la cuisine, il est préférable d’opter pour un papier peint vinyle. Fabriqué à partir d’une couche de papier sur laquelle est ajoutée une surcouche de PVC, il permet de lessiver et même de brosser vos murs aussi souvent que nécessaire. Au rayon bricolage, on trouve également du vinyle expansé. Son petit plus réside dans le fait que la couche de PVC qui recouvre la base papier est cette fois chauffée, pour apporter du relief aux imprimés ou au décor, tout en camouflant au passage tous les petits défauts du mur. Thermorésistant, le papier peint vinyle durera plus longtemps, y compris lorsqu’il est posé près d’un four ou d’un radiateur.

Dans la cuisine, tout est permis

Les papiers en vinyle expansé se sont beaucoup développés et se déclinent en de nombreux motifs et coloris, contemporains ou traditionnels. Des plus classiques aux plus design, en passant par d’impressionnantes imitations de matières (bois, cuir, briques, briques de verre…), les rouleaux jouent la diversité pour s’adapter à toutes les tendances de mobilier.

Coté pose, on peut choisir la version intégrale en recouvrant tous les murs de la pièce, suivre la tendance du lé unique pour une décoration plus subtile ou miser sur la parfaite imperméabilité des papiers peints modernes pour réaliser une crédence originale, bon marché et graphique…

De la fantaisie au menu

Côté motifs, le catalogue des papiers peints pour cuisine offre une kyrielle de possibilités : une déco graphique jouant sur les formes et les couleurs ; une touche pratique avec le papier peint ardoise sur lequel on peut écrire à la craie ; un côté ludique avec les lés en trompe-l’œil ; ou encore une petite note humoristique avec le papier peint spécial « recette » qui détaille la réalisation de vos préparations culinaires préférées au format XXL. À vous de jouer ! Christelle Carmona

Photos © iStock/ City presse, Décomood, Leroy Merlin, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire