Consultez les derniers articles
Le meilleur moment pour vendre serait le printemps !

Malgré la légère remontée annoncée des taux de crédit, la situation demeure favorable tant pour les acheteurs que pour les vendeurs.

Faites appel à un professionnel pour Estimer votre bien

Lorsque l’on souhaite vendre sa maison ou son appartement, on a parfois tendance à être trop gourmand sur le prix demandé. Prenez votre temps et demandez l’avis de professionnels. Un bon agent immobilier vous montrera d’autres biens sur le marché, similaires au vôtre. Certains se sont vendus rapidement, d’autres non. Le prix est souvent en cause. A vous d’en tirer les conclusions. Pour vendre sa maison rapidement, il n’y a pas de solution miracle, il faut seulement être au bon prix par   rapport à ce que vaut réellement votre logement et par rapport au reste du marché. Le printemps semble la saison idéale .Avec le soleil qui pointe, les jardins fleurissent et les pièces de votre maison s’illuminent ce qui apporte à coup sûr de la gaieté à votre bien.

Présentez votre bien sous son meilleur jour

Triez, rangez, dépersonnalisez. C’est la grande tendance du « home-staging », popularisée par l’agent immobilier Stéphane Plaza sur M6. Un potentiel acquéreur se projettera davantage dans une maison « neutre », dépersonnalisée, où la collection de peluches de vos enfants ne traîne pas dans le salon.

Penser aux travaux

Effectuer des travaux avant de vendre votre bien peut lui faire gagner de la valeur et se révéler rentable sur moyen terme. Si vous êtes acquéreur, n’oubliez pas d’inclure le coût des travaux éventuels dans vos calculs : ils pourraient faire exploser votre budget !

Les diagnostics

Pour vendre votre logement dans les meilleurs délais, vous devez détenir certains éléments, comme les diagnostics immobiliers, les éléments d’informations sur la copropriété… afin de les communiquer à l’acheteur. Le dossier de diagnostic technique doit être annexé à la promesse de vente (à l’acte authentique de vente s’il n’y a pas de promesse de vente).

Selon les cas définis par la réglementation, le dossier de diagnostic technique comprend les documents suivants :

1. Le constat de risque d’exposition au plomb (CREP) ;

2. L’état mentionnant la présence ou l’absence de matériaux ou produits contenant de l’amiante ;

3. L’état relatif à la présence de termites dans le bâtiment ;

4. L’état de l’installation intérieure de gaz ;

5. L’état des risques naturels et technologiques ;

6. Le diagnostic de performance énergétique (DPE) ;

7. L’état de l’installation intérieure d’électricité ;

8. Le document établi à l’issue du contrôle des installations d’assainissement non collectif ;

9. L’information sur la présence d’un risque de mérule.

Photos © Thinkstock, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire