Consultez les derniers articles
L’audit technique, première étape de la rénovation

Vous venez d’acheter un bien à réhabiliter ou comptez entreprendre de lourds travaux d’aménagement ? Un check-up des lieux s’impose avant de vous lancer.

Dès lors qu’on achète dans l’ancien, on s’expose à des risques d’humidité, d’installation électrique vétuste, de fissures ou encore de mauvaise isolation au bruit. Bref, à tout un tas de défauts qui peuvent se révéler inconfortables au quotidien et dispendieux sur le long terme. Vous avez décidé de vous attaquer au problème dès l’acquisition ou en effectuant les travaux par étapes sur plusieurs années ? Vous avez des rêves d’agrandissement ? Faites d’abord un point général.

L’expertise du pro

Il ne sert en effet à rien de rénover son salon du sol au plafond si l’humidité des lieux promet l’apparition de nouvelles moisissures, faute d’un système de ventilation efficace. C’est pourquoi il est judicieux de faire réaliser un audit technique de votre logement, avant de donner le coup d’envoi à de gros travaux. L’objectif est d’obtenir une vue d’ensemble de l’état de votre habitation et de ses failles, afin de déterminer les solutions les plus adéquates pour votre projet.Le maître d’œuvre, un architecte ou encore un bureau d’études peuvent vous proposer de réaliser ce check-up. Leur pertinence à intervenir dépend toutefois du type de chantier envisagé. Si vous prévoyez d’agrandir votre résidence ou de la réhabiliter tout ou partie, mieux vaut vous adresser à un architecte. Ce professionnel est le plus indiqué pour obtenir une vision globale de votre demeure, de sa qualité et de sa solidité. À l’inverse, un ingénieur-conseil sera plus à même de vous guider dans le cadre d’un projet d’isolation ou d’amélioration des installations énergétiques.

Une vision d’ensemble

Un audit technique porte sur différents aspects de votre habitation. Il vise d’abord à évaluer son état général. Est-il bien isolé ? Est-il humide ? Les revêtements se décollent-ils ? Il s’agit aussi de savoir si la structure présente des traces d’amiante ou de plomb, ou encore si des fissures ou déformations sont visibles.

La sécurité du logement est aussi essentielle. C’est l’occasion de passer en revue l’état des installations électriques et de gaz et de s’assurer que leurs protections sont suffisantes. Les risques de chute mais aussi de vol peuvent également être examinés le cas échéant. Côté confort, cet audit doit déterminer quel est le niveau d’isolation au bruit, si l’air ambiant est pollué, comment il est renouvelé, ainsi que les conditions d’accessibilité.

Reste à examiner les implications juridiques de votre projet, pour s’assurer que vous avez obtenu les autorisations éventuellement nécessaires de la mairie, voire de la copropriété.

Cette véritable feuille de route vous permettra enfin de confronter les devis des artisans pour choisir le plus approprié. Julie Polizzi

Photos © iStock / City Presse, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire