Consultez les derniers articles
Des lambris contre les murs

Qu’ils soient en bois, en PVC ou en matériaux composites, les lambris habillent les murs tout en les protégeant. Couleurs, matières, aspects… Les lambris ont plus d’une planche dans leur sac.

Une tradition ancienne

Les lambris ne sont pas une invention récente. Jusqu’au début du XXe siècle, ils étaient déjà dans les maisons nobles ou bourgeoises, richement sculptés et ornementés. Par la suite, ils ont longtemps été utilisés pour leur seul aspect pratique, notamment contre l’humidité des murs. De nos jours, pourtant, on leur reconnaît d’autres vertus. Entre l’isolation supérieure qu’ils apportent et leur côté esthétique, ils ont toute leur place dans nos maisons.

Tout nouveau, tout beau

Le lambris peut être posé horizontalement, verticalement ou en diagonale. Certains s’arrêtent à 90 cm de hauteur, d’autres montent jusqu’au plafond. Vous pourrez aussi en trouver de formats carrés, voire magnétiques, comme autant de petits cadres à poser sur vos murs. Les lambris adaptables possèdent de fines rainures qui permettent notamment le passage de gaines électriques ou la fixation d’étagères. Il existe aussi des lambris 3D, dont les éléments sont de trois épaisseurs différentes, créant ainsi de vrais effets de reliefs.

On touche du bois… mais pas seulement !

Si, traditionnellement, les lambris sont en bois, ils existent maintenant aussi en PVC ou en composite, (qui allie les avantages du bois à ceux de la résine). Ces matières sont particulièrement efficaces dans les salles de bain ou autres pièces humides, où elles pourront recevoir sans conséquence des projections d’eau.




  1. Soyez le premier à laisser un commentaire