Consultez les derniers articles
Les étages ont un prix

Vous cherchez à acquérir un appartement lumineux, au dernier étage avec ascenseur ? Vous n’êtes pas le seul ! Pour pouvoir vous offrir ce nid haut perché, il va donc falloir être prêt à débourser entre 15 et 25 % de plus par rapport à la même superficie en rez-de-chaussée.

Le prix d’un bien immobilier dépend d’une myriade de facteurs. La position d’un appartement dans un immeuble en fait partie. Par manque de lumière et de sécurité, c’est en l’occurrence le rez-de-chaussée qui est le plus mal loti ! Alors que moins de 2 % des acquéreurs recherchent un RDC lorsque l’immeuble est équipé d’un ascenseur, le site MeilleursAgents.com, spécialisé dans l’estimation des prix immobiliers, a constaté un écart de tarifs de 15 % du mètre carré entre les biens situés au pied des bâtiments et ceux perchés au dernier étage, et jusqu’à 25 % pour les chambres de bonne localisées à Paris.

En l’absence d’ascenseur, les acheteurs sont même prêts à grimper les escaliers, quitte à payer le prix fort, plutôt que de loger au rez-de-chaussée. Dans les immeubles de quatre étages, les plus représentés en région, c’est le deuxième qui est alors le plus cher, tandis que les deux au-dessus accuseront une petite baisse de prix de 1 à 2 %.

À noter : en rez-de-chaussée, seuls les petites surfaces, du type studio, et les biens donnant accès à un jardin privatif sont plus faciles à vendre et échappent du même coup à cette forte décote. J.P.




  1. Soyez le premier à laisser un commentaire