Consultez les derniers articles
Comment orienter et installer sa serre

La serre est le meilleur endroit pour faire germer les graines des plantes qui rejoindront le potager ou le jardin d’ornement. C’est également un endroit idéal pour mettre en hiverner ses végétaux les plus sensibles.

Avant de commencer le montage de la serre, il est primordial de bien choisir son emplacement. Implantez votre serre dans un endroit où il y a le moins d’ombre possible. Evitez si possible de la placer à l’ombre des arbres, des clôtures ou des arbustes. Les branches en surplomb laissent tomber des gouttes de pluie qui salissent rapidement les vitres, et les petites branches qui les fouettent peuvent les casser.

Une surface minimum de 6m² dans la serre est souhaitable afin de pouvoir circuler aisément entre les tablettes.

Enfin, il est primordial de bien fixer la structure de la serre au sol, soit via une embase adaptée à la serre, soit via un plancher solide en béton, pierre, bois…

L’orientation de la serre va dépendre de vos besoins et de ce que vous souhaitez y faire.

Si vous souhaitez cultiver des légumes de l’été jusqu’à l’automne, orientez votre serre Nord-Sud. Elle bénéficie ainsi des premiers rayons du soleil du matin et se réchauffe vite ; et au coucher du soleil la température dans la serre est maintenue jusqu’au dernier rayon.

Si votre objectif est d’y hiverner des plantes, de cultiver des légumes de l’hiver jusqu’au début du printemps, orientez l’entrée de la serre au Sud, et les deux plus grandes faces à l’Est et à l’Ouest, pour profiter un maximum du soleil bas de l’hiver.

En région Nord, où le soleil chauffe peu, orientez les faces les plus longues face au sud, vous lui assurerez ainsi le meilleur ensoleillement possible. De plus, les pignons seront placés est-ouest, ainsi la construction résistera mieux aux vents violents.

Si la serre est directement adossée au mur de la maison, de préférence celui orienté au sud, cela permet de bénéficier de la chaleur et de la protection du bâtiment. Cette option permet d’exploiter l’espace dédié à la végétation comme lieu de vie près de la maison.

Une serre adossée à la maison pourra par ailleurs être facilement raccordée au système de chauffage domestique, à l’électricité et à l’eau de la maison.

Les atouts du modulable

Afin de limiter l’investissement qui atteint facilement plusieurs centaines d’euros avec une structure en dur, vous pouvez préférer opter pour une serre « tunnel ». Constituée en film plastique souple, elle constitue la solution la plus économique et la plus simple à mettre en œuvre. Mais en tant qu’installation précaire, cette option suppose tout de même un usage limité au maraîchage ou à la protection des plantes en période de gel, là où la version traditionnelle permet de cultiver des plantes exotiques ou fragiles toute l’année. Quant à ceux qui n’ont qu’une simple terrasse mais souhaitent tout de même pouvoir abriter leurs plantations, il existe des serres de balcon qui permettent de créer une sorte de loggia. Un bac de 40 cm de long sur 30 de large répond à la plupart des besoins. Les modèles chauffants se placent à proximité d’une prise électrique. Un tapis logé sous le substrat réchauffe doucement la terre, et certains produits, plus perfectionnés, disposent également de thermostats modulables et d’aérateur intégrés. En leur absence, il faudra penser à soulever régulièrement le couvercle de la serre pour laisser respirer les plantations.

Photos © Moodboard/Gettyimages, Truffaut, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire