Consultez les derniers articles
D’où vient la tradition des bières de Noël ?

Plus fortes en alcool, souvent ambrées ou brunes, douces et épicées, ces brassins sont l’occasion de découvrir la bière autrement.

Al’origine, le mois de novembre marque pour les brasseurs la fin des récoltes de malt et de houblon de l’année. Jusqu’à la révolution brassicole du début du XXe siècle, les brasseurs artisanaux étaient légion. Pour pouvoir stocker dignement leurs récoltes de matières premières, il fallait qu’ils vident les récoltes restantes de l’an passé. Mais en brasserie rien ne se perd tout se transforme. Les brasseurs utilisaient ces restes de récoltes passées pour faire un dernier brassin. Plus chargé en malt et en houblon que leur cuvée habituelle, ces bières étaient donc le plus souvent ambrées à brunes, et plus fortes en alcool. Les ingrédients n’étant pas de prime fraicheur les brasseurs ajoutaient des épices et du sucre pour arranger le goût de ce qui deviendra la bière de Noël. Ce brassin spécial était ensuite offert aux employés de la brasserie et à ses meilleurs clients.

Aujourd’hui la tradition n’a bien sûr plus lieu d’être. L’évolution et l’industrialisation de la brasserie ont supprimé les contraintes de récoltes et de stockage qui faisaient la raison d’être de cette boisson de fête. Pourtant nombre de brasseurs sortent en décembre une bière de Noël qui bien souvent retrouve les caractéristiques de bières ambrées à brunes, fortes, douces et épicées. Les bières de fêtes sont une occasion de goûter des bières différentes, souvent plus riches et donc parfaites pour l’hiver.

En France, les brasseurs jouent la carte de l’originalité : Volcelest, en Vallée de Chevreuse, nous propose une blonde à la coriandre et aux écorces d’orange. De son côté la brasserie nantaise Trompe Souris a préféré aromatiser sa bière blonde au pain d’épices. En Allemagne et en Hollande, ce sont les Winter bock qui ravissent les palais en quête de chaleur. Elles sont le plus souvent ambrées ou brunes aux notes maltées de caramel, de pain grillé ou de fumé. Aux Etats-Unis et aux Canada, on retrouve des Christmas beers de tous types : des ambrées qui rappellent leur cousines belges mais aussi des bières plus amères, atypiques pour des bières de Noël européennes mais bien dans la veine de ce qui rencontre un fort succès de ce côté-ci de l’atlantique : les bières houblonnées.

Les autres bières de fête

A côté des cuvées de Noël ou d’hiver « traditionnelles », à l’approche des fêtes les brasseurs en profitent pour sortir de leurs caves des cuvées exceptionnelles, millésimées, vieillies en fûts de chêne, de vin rouge, de whisky ou embouteillées selon la méthode champenoise : bref des bières à ouvrir pour les grandes occasions ! Quel que soit votre manière de fêter la fin d’année, vous trouverez toujours une magnifique bière pour célébrer cet évènement comme il se doit.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé

Photo © Jenlain, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire