Consultez les derniers articles
Un réseau contre l’isolement des séniors

L’Office Nancéien des personnes âgées vient de rejoindre le réseau Monalisa. Il s’agit, comme ses initiales le laissent entendre, d’une mobilisation nationale contre l’isolement des personnes âgées. L’objectif : favoriser la création d’équipes citoyennes, en regroupant des associations, des organismes publics afin de mieux coordonner les actions en direction des aînés.

monalisa-logo

C’est un des acteurs principaux pour les actions en faveur du public sénior à Nancy et dans son agglomération. Depuis plus de 40 ans, l’ONPA assure sa fonction d’animation et d’information. Depuis le début de la décennie 2000, la question de la prise en charge de cette partie de la population est de plus en plus sur le devant de la scène médiatique. Parmi les problématiques, celle de l’isolement est sans conteste la plus préoccupante. En vieillissant, les occasions de perdre des relations se multiplient et celles d’en construire d’autres sont moins nombreuses. Par son action au quotidien et tout au long de l’année, l’ONPA propose une mise en relation, des activités, une prise en charge des séniors actifs. Une forme de promotion du « Bien Vieillir ». Mais depuis plusieurs années, en collaboration avec la Croix Rouge, l’ONPA propose également des visites à domicile et des promenades pour aller à la rencontre de ceux qui ne font par la démarche des les rejoindre : « Nous nous préoccupons de plus en plus des gens qui sont seuls chez eux et qui ne peuvent pas forcément se mouvoir. Pour les identifier nous faisons appel aux voisins, aux familles… Ce n’est pas toujours facile, l’isolement est par essence difficile à repérer. Puis nous proposons aux personnes ainsi identifiées comme isolées d’aller à leur rencontre, si elles le souhaitent. Grâce à nos bénévoles, formés, nous proposons de discuter, parler, échanger. Ce que nous proposons c’est de l’humain, du contact, du lien social », explique Marie-Line Rubini, directrice de l’ONPA.

P1050998 (2) onpa-visu2

Des équipes citoyennes

C’est ce type d’initiative que l’ONPA cherche à développer en rejoignant le réseau Monalisa. Nous avons signé la Charte Monalisa en octobre 2015 et le 23 novembre nous lançons un collectif avec la CARSAT Nord-Est et l’Uriopss, la volonté est de structurer le réseau d’aide et d’apporter une réponse adaptée à un besoin précis. » poursuit Marie-Line Rubini. Tous les acteurs du secteur tentent aujourd’hui de mieux se coordonner grâce au projet Monalisa. Pour la première fois, des bénévoles, des associations et des institutions se mobilisent ensemble et dans un seul mouvement avec le soutien des pouvoirs publics pour lutter contre l’isolement relationnel des personnes âgées, une démarche exemplaire et collaborative d’intérêt général.

A ces fins, l’ONPA recherche plus que jamais des bénévoles pour rejoindre ses équipes citoyennes. « Nous recherchons des personnes ou des associations pour effectuer des visites à domicile. Nous les recevons dans un premier temps et dispensons une courte formation pour nous assurer d’un bon contact. En fonction des envies de la personne visitée, le bénévole pourra proposer une visite de 2 heures à domicile ou une promenade dans le quartier tous les 15 jours. Notre ambition est d’améliorer le maillage de nos bénévoles dans l’agglomération nancéienne. Car seule la proximité est efficace dans ce domaine. »

Mieux connaître pour mieux agir

En lien avec l’Agence Régionale de Santé, l’ONPA mène parallèlement une étude sur le rythme de vie des personnes âgées à domicile. Premier quartier à faire l’objet de cette étude : le plateau de Haye, qui compte de nombreuses associations. Sous la forme d’un jeu de plateau, les grands aînés sont invités à se raconter dans leur emploi du temps dans une journée, une semaine. Le but est de mieux cerner leurs attentes afin d’y répondre. «On essaie de regarder comment ils occupent leurs journées, détaille Marie-Line Rubini. Les choses qu’ils font avec plaisir ou pas, s’ils ont des activités cognitives, ce qui les motive à agir. C’est le seul moyen de pouvoir ensuite leur proposer des activités adaptées. Il faut en finir avec cette vision un peu froide qui ne voit dans les personnes âgées que des « objets techniques » qu’il faut soigner, préserver, nourrir. La simple venue d’une infirmière pour un soin ne peut être considérée comme une visite à part entière. L’humain doit revenir au centre de nos préoccupations. »

En rejoignant le réseau Monalisa, l’ONPA s’assure plus que jamais de l’efficacité de ses actions. En France aujourd’hui on estime à 1,5 million le nombre de personnes qui souffrent d’isolement, dont une immense majorité à plus de 75 ans.

Plus d’infos sur onpa.fr • 105 rue Saint Georges – BP 30348 – 54006 Nancy Cedex • Tél : 03 83 32 05 40 – Fax : 03 83 32 91 22 • Mail : contact@onpa.fr

Publi-reportage • Photos © DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire