Consultez les derniers articles
Les ingénieurs du futur

L’École européenne d’ingénieurs en génie des matériaux (EEIGM) de Nancy propose une formation d’excellence unique en France.

L’EEIGM a été créée en 1991 et est aujourd’hui le fruit d’un projet s’appuyant sur un consortium de 6 universités européennes partenaires : Nancy, Barcelone et Valence (Espagne), Sarrebruck (Allemagne), Luleå (Suède) et Moscou (Russie). Chaque étudiant effectue au minimum un tiers du cycle ingénieur à l’étranger. L’école offre donc une formation internationale aux futurs ingénieurs qui imagineront les matériaux de demain.

Concrètement, l’EEIGM propose un programme ingénieur/Master intégré en 5 ans après le bac. Les étudiants français et étrangers effectuent les 2 premières années d’études dans leur pays puis se retrouvent à Nancy pour 3 semestres : « Les cours sont dispensés en français pendant cette période d’études » souligne Brigitte Jamart, directrice de l’école. Puis, les étudiants poursuivent leur cursus par un semestre de cours dans l’une des universités partenaires étrangères et un projet de recherche (6 mois) dans l’une des six universités ; c’est ainsi que les élèves choisissent les thématiques qu’ils souhaitent approfondir. « Ceci implique pour nos élèves de maîtriser les 4 langues dispensées par nos partenaires : le français, l’anglais, l’allemand et l’espagnol » poursuit Brigitte Jamart. Ils terminent leurs études par un stage industriel de 6 mois dans une entreprise partout dans le monde. Airbus (Brême) et l’Agence Spatiale Européenne ESA (Cologne) accueillent chacune 10% des élèves de l’école chaque année pour un stage long d’un an. « À l’ESA, les élèves travaillent sur le projet « Lunar Habitat » qui élabore des techniques de constructions de station lunaire utilisant les matériaux présents sur place » explique Brigitte Jamart.

Portes ouvertes le 10 février

L’EEIGM, école publique, recrute majoritairement ses étudiants en admission post-bac via le concours Geipi-Polytech. « Nous recrutons 70 élèves en première année à l’EEIGM. » Les futurs ingénieurs peuvent aussi rejoindre l’école après un Bac +2 (souvent après les classes préparatoires) via le Concours Commun Polytechnique).

L’EEIGM forme également des ingénieurs matériaux par alternance depuis 2013. « Nous les recrutons à bac+2 sur dossier et après un oral scientifique et de motivation. Après 3 ans de formation, les apprentis obtiennent le même diplôme. Pour cela, ils auront dû également effectuer un an à l’étranger et maîtriser 4 langues européennes » poursuit Brigitte Jamart.

Lors des journées portes ouvertes de l’EEIGM le 10 février prochain, étudiants et anciens élèves feront visiter l’école et répondront aux questions des aspirants ingénieurs. Des démonstrations des équipements de l’école seront également proposées par les enseignants-chercheurs.  « L’EEIGM forme les ingénieurs de demain qui maîtrisent la problématique des matériaux, de leur conception jusqu’à leur recyclage. Aujourd’hui, des secteurs comme l’énergie et le sport recherchent de plus en plus ce type de profils, même si l’aéronautique et l’automobile restent les débouchés les plus importants. »

Une école résolument européenne qui ouvre des perspectives d’avenir dans le monde entier voire au-delà ….. Matthias Maurer, le nouvel astronaute européen, est en effet diplômé de la promo 1999 de l’EEIGM !

6 rue Bastien-Lepage à Nancy • Infos : eeigm.univ-lorraine.fr ou 03 72 74 39 00

Publi-reportage • Photos © DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire