Consultez les derniers articles
Recyclons nos déchets verts !

Les déchets verts sont une ressource naturelle pour le jardin. La Métropole du Grand Nancy met en place plusieurs systèmes pour les recycler.

Depuis début 2016, la Métropole du Grand Nancy ne collecte plus les déchets verts avec les ordures ménagères. Constitués à 80% d’eau, les incinérer est une aberration écologique. D’autant plus que les déchets verts permettent de nourrir les sols en suivant un cycle naturel.

En cette période printanière, les travaux dansles jardins reprennent. Tontes, taillage de haies, retrait des mauvaises herbes… Mais que faire de ces déchets verts ? Plusieurs solutions s’offre à vous.

Paillage, compostage, déchetterie

Le paillage consiste à broyer les déchets avec la tondeuse. Cette technique permet d’obtenir un paillis, utile pour protéger les sols, les enrichir et limiter les désherbages et les arrosages. Elle crée un habitat naturel pour les insectes et améliore les conditions de vie des végétaux.

Le compostage vient en renfort du paillage pour absorber l’excédent de déchets. Il est aussi utilisé pour les déchets de cuisine (épluchures, croûtes de fromages, coquilles d’œufs, sachets de thé…). Le compost récolté est un terreau naturel à utiliser dans son jardin. Grâce au compostage, vous avez une poubelle de cuisine plus légère et un sol riche en humus et donc en meilleur santé.

Et si aucune de ces solutions ne vous convient, vous pouvez déposer vos déchets verts dans l’une des 9 déchetteries du Grand Nancy. Accessible par carte, ce service est gratuit à raison de 20 passages par an. Le compost obtenu est restitué aux habitants au printemps et à l’automne dans chacune des 20 communes du territoire.

Entretien avec Véronique Escoffier

Chargée de mission Prévention des Déchets à la Métropole du Grand Nancy

Pourquoi cette volonté de traiter les déchets verts à part ?

L’intérêt est double. D’une part la collectivité récolte moins de déchets, ça diminue forcément la pollution. D’autre part, il est irrationnel d’incinérer des déchets verts qui sont utiles dans le cycle de la nature. C’est-à-dire qu’une feuille morte qui tombe sera bénéfique pour le sol. Quand on enlève ces déchets verts, on appauvrit les sols.

Que peut-on inclure dans les déchets verts ?

On les appelle aussi déchets de jardin. C’est tout ce qui relève des tontes et des tailles (les branchages de plus ou moins grands). Il y a également les feuilles mortes, les mauvaises herbes et les fruits abîmés qui n’ont pas été ramassés par exemple.

Comment convaincre une personne réticente à utiliser la méthode du compostage ?

On pense que c’est une solution qui sent mauvais, mais c’est faux ! Le lombricompostage par exemple s’adresse plutôt aux gens qui vivent en appartement. La Métropole du Grand Nancy accompagne l’utilisateur dans ses premiers pas lors d’une formation de 2 heures gratuite avec un maître-composteur. Le lombricomposteur recueille donc les déchets de cuisine et ne dégage aucune odeur et les lombrics peuvent être laissés seuls pendant un mois. C’est très pratique. Nous en vendons au prix unitaire de 30 euros. Il y a aussi le compostage partagé dans un quartier par exemple. Là, place à la convivialité entre voisins. La Métropole aide à choisir l’équipement adapté et l’endroit idéal pour les habitants de la résidence ou du quartier.

Publi-reportage • Photo © Métropole du Grand Nancy, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire