Consultez les derniers articles
Les serres municipales de Nancy en fête

Le 1er avril prochain, c’est la grande journée portes-ouvertes aux serres municipales de Nancy. L’occasion rêvée de découvrir l’important travail du service des Parcs et Jardins de la Ville. L’occasion aussi d’apprendre plein de trucs et astuces dispensés par des pros aux mains vertes.

On a tendance à l’oublier, surtout en hiver lorsqu’il est moins visible en ville, mais le Service municipal des Parcs et Jardins est une véritable ruche. 103 personnes, dont 70 jardiniers, travaillent en permanence à l’entretien des espaces verts de la ville et au fleurissement de cette dernière. Si les platebandes fleuries sont souvent le signe le plus visible de leur travail, il ne faut pas oublier l’important travail en amont dans les serres, ainsi que l’indispensable travail de réflexion car, comme partout, la création nécessite une certaine cogitation.

Des éco-ateliers aux serres municipales

Tout le personnel a répondu présent à l’appel de son directeur, Pierre Didierjean, pour animer dimanche 1er avril les éco-ateliers. Une surprise ? Pas vraiment car, comme nous l’a rappelé Pierre Didierjean, « être jardinier, c’est avant tout une passion ; et nous sommes toujours heureux de partager cette passion ».
Une dizaine d’éco-ateliers sera ainsi proposée aux visiteurs qui pourront naturellement y participer : semis, bouturage, rempotage, repiquage, compositions florales (à partir des plantes qui ornent la plupart des jardins ; chaque participants repartira d’ailleurs avec sa composition), taille de rosiers (un art délicat, en fonction de l’espèce, de sa morphologie retombante ou grimpante…) et des arbustes, semis de gazon (et tout savoir sur comment préparer son sol avant), jardinières (qui permettent de faire entrer la Nature dans les appartements)…
Les chantiers de réinsertion seront également présents. Ils présenteront l’important travail d’entretien du mobilier des jardins publics : bancs, corbeilles, tables, bacs…
Enfin, on pourra admirer les ruches municipales (au sens propre) et la maquette de la Miellerie en compagnie de Roland Weibel (15h).

Une évolution

Ces portes-ouvertes seront aussi l’occasion pour les visiteurs de mesurer toute l’évolution dans le fleurissement de ces dernières années. Les Parcs et Jardins sont dans une recherche permanente de végétaux consommant moins d’eau. Les plantes vivaces sont réutilisées d’une année à l’autre. Par ailleurs, parmi les 260 000 plantes annuelles des serres s’est généralisée la technique des boutures tardives qui permet d’éviter de chauffer trop précocement les serres. Une véritable démarche de développement durable confirmée par l’emploi de Quameronn, sympathique jument qui œuvre quotidiennement pour la collecte des déchets à la Pépinière, et qui viendra tout spécialement aux serres le 1er avril.

Les nouveautés

Cette journée permettra aussi de découvrir le thème 2012 du fleurissement municipal : l’astronomie. Quatre tableaux vont se retrouver aux beaux jours en ville : le Big-bang (une explosion de couleur), le calendrier lunaire (céleri, bêtes…), la gravité et l’apesanteur (les plantes basses seront pour une fois au centre des compositions), et la conquête de l’espace (les couleurs rouges et blanches rappelleront la fusée de Tintin).

Les premiers décors du futur Jardin éphémère (29 sept. – 4 nov. 2012) seront exceptionnellement dévoilés par l’équipe des Aires de jeux. Un hommage à Jean Prouvé, en résonnance avec les grandes expositions qui s’ouvriront dans les musées de l’agglomération.

Une journée qui promet donc d’être riche. Vous verrez, après cette visite, vous n’observerez plus les massifs de fleurs de la même manière.

De 10h à 18h. Entrée au 106 boulevard Lobau.



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire