Consultez les derniers articles
Soyez rassurés, prenez une assurance !

L’attestation d’assurance scolaire est demandée à chaque année à la rentrée. Que couvre-t-elle ? Est-elle obligatoire ? Les réponses à vos questions sont dans ce dossier.

L’assurance scolaire est-elle indispensable ?

D’un point de vue juridique, aucun établissement ne peut refuser un enfant qui n’est pas couvert par une assurance scolaire, du moins pour les activités scolaires obligatoires. Pour tout ce qui concerne les activités facultatives, une assurance est par contre nécessaire. Cette notion comprend les sorties organisées par l’école, les classes de découverte mais aussi la pause déjeuner et les heures de soutien ou d’études… Autant d’événements qui font partie de la vie quotidienne d’un enfant.

À quoi sert-elle ?

L’assurance scolaire protège les enfants en cas d’accident, que ce soit à l’école ou sur les trajets pour s’y rendre et en revenir. Elle garantit tous les dommages causés ou subis par votre progéniture dans le cadre de l’école et comprend donc de fait une garantie responsabilité civile et une garantie individuelle accident. Souvent, la garantie est également extrascolaire et inclut les activités sportives ou culturelles des élèves. Selon les formules, différents éléments peuvent également être pris en charge, comme l’assistance pour la poursuite des cours à domicile après un accident, une protection pour les instruments de musique, voire un soutien psychologique en cas de racket ou d’agression…

Combien ça coûte ?

Les tarifs varient selon les organismes et le taux de couverture. Pour une simple assurance scolaire (et non extrascolaire), les prix s’échelonnent de 9 à 30 €. Certaines grandes surfaces proposent également des produits adaptés. Il n’est pas inutile de comparer les garanties proposées et de s’adresser à son propre assureur : le coût est parfois moindre quand cette assurance est couplée à une assurance habitation.

L’assurance habitation peut-elle suffire ?

Souvent, les enfants sont protégés par l’assurance responsabilité civile de leurs parents. Cependant, seuls les dommages qu’ils peuvent causer sont pris en charge par ce produit, et non les accidents dont ils pourraient être victimes. Néanmoins, si vous avez déjà souscrit une garantie individuelle accident, l’assurance scolaire peut être redondante. Il convient donc de vérifier les détails de votre contrat afin d’éviter les doublons. Certaines compagnies d’assurance l’incluent ainsi d’office à leur assurance habitation, et vous délivreront une attestation sur simple demande.

Les enfants ont-ils souvent des accidents ?

Si les accidents graves sont rares, les incidents plus ou moins bénins sont fréquents. La MAE enregistre ainsi 200 000 déclarations de sinistres chaque année. Les chiffres de cette société mentionnent que le montant moyen d’un remboursement effectué s’élève à 429 euros et que 77 % des remboursements sont supérieurs à 77 euros. Près de 5 000 de leurs dossiers porteraient sur des invalidités probables. La prudence est donc de mise…




  1. Soyez le premier à laisser un commentaire