Consultez les derniers articles
Location : faut-il se mettre à nu ?

Aude et Laure, deux copines étudiantes sont assez dépitées : elles viennent de signer un engagement de location pour un petit appart’ en centre-ville, mais le bailleur leur demande une avalanche de papiers pour préparer le bail.

Le bailleur est en droit de demander : une pièce d’identité (mais la photo devra être masquée), le livret de famille, les justificatifs des revenus (ou ceux de ceux qui se portent caution) : trois derniers bulletins de salaire, avis d’imposition (ou contrat de travail, attestation d’emploi ou déclaration d’impôt).

Il peut aussi exiger le paiement d’un dépôt de garantie d’un mois de loyer hors les charges : il sera restitué en fin de bail.

Il peut encore demander les quittances du précédent logement, une facture EDF pour le garant (pour justifier du domicile), un relevé d’identité bancaire (pour s’assurer d’un minimum de solvabilité).

Mais certains documents n’ont pas à être communiqués par le locataire : une photo d’identité, la carte d’assuré social, une photocopie du relevé de compte bancaire, une attestation de bonne tenue du compte de la banque.

Certains engagements sont proscrits, comme une autorisation de prélèvement automatique du loyer, un dossier médical, un casier judiciaire, un contrat de mariage ou un certificat de concubinage, un jugement de divorce, une attestation de l’ancien bailleur ou de l’employeur.

Alors, attention, ne vous faites pas mettre à nu et faites savoir à votre bailleur qu’il exagère peut-être.




  1. Soyez le premier à laisser un commentaire