Consultez les derniers articles
Pharmagest : la technologie au service du patient

Expert français de l’informatique officinale, le groupe Pharmagest investit aujourd’hui dans la « Silver economie » pour permettre aux seniors de vivre plus longtemps chez eux.

«Plus de technologie pour plus d’humain. » D’ici 2050, les plus de 65 ans représenteront 25% de la population française. En ce sens, le groupe Pharmagest, au travers de sa division « Solutions e-Santé », a élaboré un programme baptisé « 36 mois de plus à domicile » : « Notre but est d’anticiper la perte d’autonomie des personnes âgées en leur proposant ces technologies pour les aider à rester à domicile » détaille Thierry Chapusot, Président du Conseil d’Administration du Groupe Pharmagest.

Pour aller plus loin, l’entreprise a créé la Box Noviacare. Ce bijou technologique permet de mesurer et d’analyser les signaux d’activité de l’utilisateur (sommeil, prise de repas, hygiène…) et de son domicile (température, coupure secteur…) grâce à des capteurs placés dans les différentes pièces du domicile. Il accompagne également le senior dans sa vie de tous les jours en lui rappelant la prise de ses médicaments par exemple. Si une anomalie est détectée (chute, inactivité inhabituelle…), la Box Noviacare, reliée à la téléassistance Filien ADMR, pourra envoyer une alerte aux proches ou aux secours. Un rapport quotidien sera également envoyé à la famille et au personnel médical par sms. « La Box Noviacare sera commercialisée en avril via l’ADMR ou les pharmacies. Le forfait est de 49 euros TTC par mois et les utilisateurs peuvent bénéficier des 50% de réduction du crédit d’impôts » ajoute Thierry Chapusot. « En octobre dernier, nous avons remporté le premier prix du meilleur produit de l’année et la médaille d’or du Grand Prix lors du Salon Mondiale de l’électronique de Hong Kong. C’est une reconnaissance internationale pour nous et un accomplissement. »

Philosophie « patient-centré »

Depuis sa création, Pharmagest met tout son savoir au service du bien être des patients. Aujourd’hui, le groupe équipe près de 45% des pharmacies grâce à son logiciel métier d’officine, le LGPI. « Nous avons une philosophie appelée “patient-centré” : nous équipons à 30% les maisons de retraite, nous avons 40% du marché de l’hospitalisation à domicile. Avec, pour objectif, de fluidifier le parcours de santé du patient en mettant à disposition, en un clic, son dossier médical pour tous les professionnels. Car bien souvent, lorsque l’on arrive à l’hôpital, on nous demande nos traitements, nos antécédents, nos allergies… Et les patients ne savent pas répondre ! Grâce à nos logiciels, les médecins ont accès directement aux dernières ordonnances délivrées et au dossier pour une prise en charge rapide et efficace. »

Les 15 et 16 mars prochains, le groupe Pharmagest dont le siège se trouve à Villers-lès-Nancy, participera au Salon Cité Santé au Centré Prouvé à Nancy. « Nous présenterons nos solutions en matière de télé consultations, notre pilulier connecté qui avertit le patient de manière sonore et visuelle de la nécessité de prendre son médicament et notre box Noviacare. Et surtout, nous montrerons notre logiciel eNephro, une solution de télémédecine pour la prise en charge de la Maladie Rénale Chronique basée sur nos systèmes d’intelligence artificielle mis en place avec le CHRU de Nancy, de Bordeaux et Lille ; l’ALTIR, l’AURAD Aquitaine ; Telecom Bretagne. Ce dispositif médical de classe 1  est marqué CE et est référencé dans le programme ETAPES (Expérimentations de Télémédecine pour l’Amélioration des Parcours En Santé) » développe Thierry Chapusot qui en est certain : la technologie est la solution pour la santé de demain.

Renseignements : 0 820 908 200 ou pharmagest.com

PUBLI-REPORTAGE • Photos © DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire