Consultez les derniers articles
Audi Q3 : pour jouer la « pole »

Faire la course en tête n’est pas une obsession pour Audi. Mais à Ingolstadt, on aime les défis. Le SUV compact Q3 porte tous les gènes qui ont fait la réputation justifiée de la marque aux quatre anneaux.

Pas si petit qu’il en avait l’air ce Q3… À deux pas de l’innovation, c’est la réflexion qui vient aux lèvres. Compact certes, le Q3 qu’Audi compte livrer en France dès le 3 novembre, mais il en impose, ne cédant en rien à l’image statutaire du constructeur allemand. Avec tous les attributs de la marque, les quatre anneaux en tête, bien accrochés sur la grande calandre. De quoi émoustiller ceux pour qui le Q5, 24 cm plus long, était encore trop imposant. Ouvertes depuis juin, les commandes dépasseraient les possibilités de livraison d’ici à la fin de l’année, soit 1 700 véhicules.

Quattro évidemment

Audi pense à juste titre que la transmission intégrale Quattro, une référence, sera le plus souvent choisie. Ingolstadt fait ainsi un clin d’œil appuyé aux « best agers », ces jeunes seniors, aisés, qui n’hésiteront pas à s’offrir ce système de transmission animé par un puissant diesel TDI de 177 ch, accouplé à une nouvelle boîte automatique S-Tronic. Le choix offert, du 140 ch diesel au 2.0 TFSI (170 et 211 ch), s’élargira, l’été prochain, à un très dynamique 5-cylindres de 300 ch. Pour l’heure, le TDI 177 convient parfaitement au Q3. Très discret à l’intérieur, il bénéficie en plus d’un Stop/Start qui allège encore la facture de gazole. Pour le reste, c’est de l’efficacité à tous les étages. Gabarit sans contrainte en ville, plateforme dynamique sur route, le Q3 ne prête guère le flanc à la critique.




  1. Soyez le premier à laisser un commentaire