Consultez les derniers articles
L’Imagerie d’Epinal , entre tradition et modernité.

Ce fleuron du patrimoine Vosgien poursuit sa longue histoire, débutée en 1796, et continue à fabriquer à l’ancienne des images empreintes de modernité.

Fondée en 1796 à Épinal par Jean-Charles Pellerin, maître cartier-dominotier, ce dernier fabriquait des jeux de cartes et imprimait des images pieuses. Petit à petit, il délaissa les sujets religieux au profit des événements populaires sous la forme de chroniques en bandes dessinées vendues à la population par des colporteurs. La monarchie eut beau les interdire, les images avaient déjà conquis le peuple. Des images gravées sur des planches de bois avant que la lithographie ne vienne changer la donne vers 1850. L’apparition des premiers prospectus publicitaires en 1880 développa encore l’activité de la société et c’est ainsi qu’entre 1870 et 1914, quinze millions d’images furent vendues, dont certaines en langue étrangère. L’apparition successive d’autres médias au XXème siècle a fait reculer irrémédiablement l’image d’Epinal amorçant le début de son déclin. La société est contrainte de déposer le bilan. Sa reprise en en 1984, par  cinq chefs d’entreprise lui donne un nouveau souffle et dès 1989, l’imagerie s’ adapte aux techniques d’impression les plus modernes et retrouve ses racines dans l’expression graphique et artistique de son époque.

Créations originales et historiques

Aujourd’hui une quinzaine d’artistes aux univers variés mais complémentaires créent sur des thèmes aussi variés que « le piano», « l’Équipe de France, championne du Monde de Football » ou encore « Cyrano de Bergerac ». Tous les ans, une collection de cartes de vœux, enrichie de deux créations originales, sort à l’occasion des fêtes de fin d’année. Des images traditionnelles mais également plus contemporaines sorties de l’imagination fertile des artistes. Des images drôles, colorées oscillant entre tradition et de modernité. Chaque année un calendrier, sur 16 mois, est édité… c’est une plongée dans les archives de l’Imagerie qui vous est proposée. L’édition 2012 vous invite à  un voyage dans le temps, pour au fil des mois découvrir ou redécouvrir des images anciennes sorties des archives. Un part d’histoire en images… d’Epinal.

L’hiver au Musée

Après « La pluie » l’an dernier,  « Les neiges » ! Le Musée de l’Image a choisi de confronter les regards d’artistes, peintres, photographes, mais aussi d’écrivains et de compositeurs ayant ressenti une même émotion devant un paysage enneigé… une même fascination. L’exposition réunit, pour la première fois, les oeuvres d’artistes majeurs : de Hiroshige au Japon sur la route du Tokaido, a Giacomelli, Roman Signer,en passant par Victor Hugo, mais aussi Richard Petit dont les photographies, distantes, oscillent entre sublime et banal, sacré et profane…Ou encore les fascinantes photographies de cristaux de neige du Centre d’études de la Neige et de belles histoires aussi, avec le conte de Michka ou encore Blanche-Neige des frères Grimm…qui nous entraîne sur des chemins de traverse, semés d’impressions, de sensations. Des chemins à emprunter, bien au chaud dans les allées du musée, du 03 décembre 2011 au 11 mars 2012.

 
Imagerie d’ Épinal
42 bis Quai de Décheville 88000 Épinal
Horaires  d’ouvertures : Toute l’année,de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h30 (dimanches et jours fériés: de 10h à 12h et de 14h à 18h).
Tel : 03.29.31.28.88
www.imagerie-epinal.comMusée de l’Image
42 Quai de Décheville 88000 Épinal
Tel : 03.29.81.43.30
www.museedelimage.fr



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire