Consultez les derniers articles
Les boules de lumière

Meisenthal. Le nom d’une commune du nord vosgien intimement liée à l’un des plus beaux patrimoines lorrains qui sonne comme un enchantement : ses remarquables boules de Noël.

Un peu d’histoire

Comme souvent en Lorraine, aux détours d’une contrée ou d’un village, tout commence ici par une légende. La mémoire collective dit qu’ « en 1858, la nature fut avare. La grande sécheresse priva les Vosges du Nord de fruits et le sapin de Noël n’eut donc parure qui vaille. Un souffleur de verre de Goetzenbruck inspiré tenta de compenser cette injustice en soufflant quelques boules en verre. Il déclencha à lui seul une tradition qui traversa les cultures, le monde, l’humanité. » Au-delà de la légende, nait alors une aventure industrielle hors du commun qui prend sa source dans une vallée des Vosges du Nord. Comme pour la production de verre bombé (verre optique et de protection d’instruments de mesure), la verrerie de Goetzenbruck (en activité de 1771 à 2005), village voisin de Meisenthal, produisit aussi des boules décoratives réfléchissantes dès 1857. On les trouvait dans l’arbre de Noël, dans l’architecture, la décoration intérieure… Les plus grosses faisaient jusqu’à 1 mètre de diamètre. Dans les années 1950, plus de 200 000 boules parcouraient le monde. En 1964, la verrerie mit un terme à leur production puis ferma en 1969. Une aventure s’éteignit et les boules tombèrent dans l’oubli.

La renaissance

Qui aurait cru que trente ans plus tard, ce patrimoine allait renaître ? En 1998, le Centre International d’Art Verrier (CIAV), structure publique née en 1992 et vouée à la promotion de ce pan d’artisanat d’art régional, organisait des rencontres autour des techniques de soufflage et d’argenture des boules de Noël de Goetzenbruck. Les derniers verriers vivants vinrent témoigner et donnèrent leur savoir-faire à de jeunes verriers. Dans la dynamique de ce travail de transmission de la mémoire industrielle, le CIAV lança en 1999 une ligne éditoriale spéciale « boule de Noël » où modèles réédités et contemporains créés par des artistes et designers se mêlèrent. L’opération est depuis rééditée chaque année, plébiscitée par le public. Ainsi, revinrent à la vie les boules en verre de Meisenthal. Une vingtaine de modèles existent en 2012, de tailles, couleurs et typologies de décor différentes.

La boule VROUM

Au CIAV jusqu’au 29 décembre (sauf les 24 et 25), une exposition de ces beautés visuelles est présentée au public avec démonstrations de fabrication de boules par les souffleurs de verre. L’occasion de découvrir la dernière œuvre d’art sortie : la boule Vroum. Elle est née de l’imaginaire et du talent du designer Thibaut Allgayer. Au-delà des mensurations de l’objet (hauteur de 95 mm pour une largeur de 80 mm), c’est l’esprit dans lequel elle est née qui est inhabituel. L’artiste a axé sa conception en partant de l’iconographie hivernale, des objets liés à la saison froide. Le pneu-neige a été la référence de base pour créer VROUM. Le résultat est surprenant, dégage un esthétisme entre subtilité et légèreté des lignes.

Allez-voir !

On ne pourra que vous conseiller en ces temps de fêtes, où la période est idéale pour laisser vagabonder ses rêves, d’aller à la rencontre des boules de Noël de Meisenthal. Belles, pures et uniques. Plus d’infos sur les lieux de vente et d’exposition sur www.ciav-meisenthal.com.




  1. Soyez le premier à laisser un commentaire