Consultez les derniers articles
Mon chien peut-il m’accompagner partout ?

Restaurants, magasins, transports en commun : vous l’avez sans doute constaté, votre compagnon à quatre pattes n’est pas le bienvenu partout. Faisons un petit inventaire des lieux publics qui acceptent sa présence.

Dans les restaurants ou les cafés

C’est le gérant qui décide. Si votre animal est le bienvenu dans son établissement, il dérangera peut-être les autres clients qui peuvent alors mettre en cause le propriétaire du restaurant.

Dans les magasins

Dans les magasins d’alimentation, les chiens sont interdits pour des raisons sanitaires. Vous devez être averti dès l’entrée par un panneau affichant un chien barré. Si aucun panneau n’est installé, demandez l’autorisation au responsable.

Dans les administrations

En général, les chiens ne sont pas admis dans les bureaux de poste, les banques et dans les mairies (en ce qui concerne ces dernières, c’est le maire qui fixe l’interdiction au travers d’un arrêté municipal).

Dans les jardins publics

Ils ouvrent en général leurs portes aux chiens tenus en laisse. En cas d’interdiction, un panneau signalétique est placé à l’entrée. Si vous transgressez l’interdiction, vous pouvez être verbalisé par un agent municipal.

Dans les transports en commun

Dans les bus et le métro, seuls les petits chiens transportés dans un panier ou un sac et les chiens d’assistance à personne handicapée sont admis. En cas de contrôle, vous êtes redevable d’une amende d’environ 60 €. Dans le RER, vous devez acheter un billet demi-tarif pour votre chien !

Dans les taxis

Les chauffeurs de taxi sont libres de refuser votre animal, sauf s’il s’agit d’un chien guide d’aveugle ou d’assistance à handicapé. Si le chien est petit, vous réussirez sans doute à convaincre le chauffeur. S’il est gros, il existe des taxis canins spécialisés dans le transport des personnes accompagnées d’un chien.

Dans le train

Si votre chien pèse moins de six kilos, vous devez le transporter dans un sac ou un panier fermé. Vous devez malgré tout acheter un billet à tarif unique d’environ cinq euros. Les chiens plus gros paient le prix d’un billet de seconde classe. Ils doivent être tenus en laisse et muselés.

Sur votre lieu de travail

Si vous avez demandé l’autorisation à votre employeur, pas de problème, aucune loi n’interdit à un salarié de venir travailler avec son chien. S’il existe un règlement intérieur précisant que la présence d’un animal est interdite, vous n’avez alors aucun recours.

S. Seuron




  1. Soyez le premier à laisser un commentaire