Consultez les derniers articles
Le chien, ce grand sportif

L’agility

C’est le plus connu des sports canins,. L’agility est une discipline où les compétiteurs canins, avec la complicité de leur maître, doivent réaliser un parcours en un minimum de temps et de pénalités. Deux épreuves composent cette activité. L’agility proprement dite repose sur l’écoute et la compréhension du chien. Guidé par son maître, l’animal devra sauter une série d’obstacles (haies, pneus, murs…), passer des épreuves (tunnel, slalom…), monter sur des rampes… Quand au jumping, la seconde épreuve, il repose sur des obstacles, des sauts de tunnel et un slalom qui composent un parcours tracé par le jury.

L’obé rythmée

L’obéissance rythmée – ou obé rythmée pour les personnes familières à cette pratique – consiste en une série d’épreuves visant à montrer la capacité du chien à écouter et à comprendre parfaitement son maître. Une certaine dimension esthétique, voire artistique, est ici de mise. Sur fond musical, maître et chien vont ainsi présenter une chorégraphie qui devra avant tout mettre en avant la complicité qui unit ces deux protagonistes. Pendant des mois, le couple répète pour offrir un spectacle riche en surprises et en émotion.

Le frisbee canin

Avec cette discipline, aucun chien n’est exclu ! Toutes les races peuvent en effet pratiquer le frisbee canin, ou disc dog, même si certaines races comme le jack russell terrier ou le border collie s’avèrent généralement plus douées. Ce jeu consiste pour l’animal à rattraper dans les airs un disque en plastique lancé par son maître. Pour séduire le jury des compétitions, il devra toutefois faire preuve d’une belle agilité et d’une grande souplesse. Plus les cabrioles et les sauts de cabri seront nombreux, plus les juges seront enthousiasmés. Encore relativement peu connue en France, cette discipline s’est largement développée outre-Atlantique.

Le flyball

Le flyball est une pratique sportive qui fait conjointement appel à des obstacles et à une balle de tennis. Le principe est simple : le chien doit réaliser un parcours à toute vitesse puis, à la fin, appuyer sur une pédale qui envoie la balle au loin. Pour boucler l’épreuve, l’animal doit rapporter le projectile à son maître pour passer le relais à son coéquipier à quatre pattes.

A. SAMAKÉ




  1. Soyez le premier à laisser un commentaire