Consultez les derniers articles
Tout pour les jardiniers

Pour inaugurer sa saison 2018, le Moulin de la Blies – Jardin des Faïenciers de Sarreguemines invite les visiteurs à un marché aux plantes et aux pots. Il y a comme un air de printemps…

À Sarreguemines, le Moulin de la Blies est un site exceptionnel abritant le Jardin des Faïenciers. Un havre de paix dont la beauté se révèle au grand jour lorsque les quelques rayons de soleil printaniers pointent le bout de leur nez. C’est dans ce cadre enchanteur que le musée du Moulin de la Blies ouvre sa nouvelle saison 2018 lors du 8e marché aux plantes et aux pots le weekend du 14 et 15 avril prochains. Ce rendez-vous, que les amoureux de la nature ne louperaient pour rien au monde, réunira plus de 60 exposants venus de la région mais aussi d’Allemagne. Côté jardin, horticulteurs et pépiniéristes exposeront leurs plus belles plantes, restées à l’abri pendant ce rude hiver. Plantes vivaces, arbres, arbustes, arbres fruitiers, bambous, plantes aromatiques, plantes rares… Il y en aura pour tous les goûts et tous les jardins ! La manifestation sera également ouverte aux jardiniers amateurs qui pourront proposer à la vente ou au troc des végétaux de leur jardin et du petit outillage d’occasion.

Ateliers, démonstrations, conférence

Parmi les professionnels exposants, les visiteurs pourront découvrir le paysagiste Simon Freitag de La Couleur des jardins. Sa spécialité : les aménagements extérieurs où ils mélangent les matériaux en utilisant des pierres naturelles, du bois et de la végétation. L’horticulture Casper, artisan du végétal sera également présent. Ce producteur passionné sur trois générations proposera Pensées, Primevères, Pâquerettes, Myosotis et autres jolies fleurs pour le printemps, sans oublier sa production de plantes vivaces pour embellir les massifs et sa collection d’arbustes. Côté Jardin et Les Fleurs Fritschmann seront également au rendez-vous, tout comme l’allemand Francesco Carroccia et ses compositions florales magnifiques.

Côté animations, le weekend sera festif ! Les visiteurs apprécieront la venue de plusieurs artisans d’art pour trouver l’objet déco qui embellira leurs jardins. Ces artistes animeront des ateliers de tournage en poterie, une technique très impressionnante, et aussi des démonstrations de tournage sur bois. Le public pourra également se prêter au jeu de la composition florale ou de la peinture sur nains de jardin. Enfin, une conférence sur le thème de la permaculture sera donnée le dimanche 15 avril pour tout savoir de cette nouvelle technique de jardinage qui fait de plus en plus d’adeptes. Le Moulin de la Blies – Jardin des Faïenciers attend donc les jardiniers à la main verte en quête de décoration et de nouvelle plantes pour leurs espaces extérieurs. Et comme dirait l’écrivain Amélie Nothomb : « La rose qui meurt de soif a besoin du jardinier, mais le jardinier a encore plus besoin de la rose qui meurt de soif : sans la soif de sa fleur, il n’existe pas. »

Moulin de la Blies – Jardin des Faïenciers – 125 Avenue de la Blies à Sarreguemines • Les 14 et 15 avril de 10h à 18h – Tarif : 2 € • Renseignements : 03 87 98 28 87 ou sarreguemines-museum.eu

Côté jardin

L’Histoire de Sarreguemines se raconte au Musée de la Faïence mais aussi au Moulin de la Blies et son magnifique Jardin des Faïenciers.

Ce sont des lieux chargés d’Histoire. La Faïencerie de Sarreguemines est créée en 1790. Elle a produit de la faïence fine, du grès et de la porcelaine pendant plus de deux siècles. Si, dans un premier projet muséal en 1929, la faïence n’est pas le centre d’intérêt majeur, elle le deviendra dans le nouveau Musée de la Faïence installé dans l’ancien appartement de Paul de Geiger, ancien directeur de la manufacture de faïence de Sarreguemines.

La faïencerie a définitivement fermé ses portes en 2007 mais le musée se veut être la mémoire technique et artistique de cette industrie qui a fait la renommée de la ville. Les différentes salles du musée présentent pour l’essentiel des créations de la faïencerie qui couvrent une période allant de la seconde moitié du 19e siècle au premier quart du 20e siècle : arts de la table, objets de fantaisie, céramique d’art et céramique architecturale.

Moulin de la Blies

En 1998, les collections de machines et d’outils du Musée de la Faïence sont déployées au Moulin de la Blies, une ancienne unité de production de la manufacture de faïence, dévolue à la fabrication des pâtes à céramique. Il est le site industriel le plus ancien de la ville. Aujourd’hui, le bâtiment abrite l’accueil du site ainsi qu’un petite librairie-carterie. Le jardin du directeur est toujours entretenu. Les variétés anciennes de légumes sont privilégiées : cardons, poirées, haricots à rames, panais, coloquintes…

Les friches alentours bénéficient du talent de l’architecte paysagiste Gilbert Samel qui créé alors le « Jardin de Ruines ». Selon lui, Le Moulin de la Blies avait gardé « ce génie des lieux que lui reconnaissaient tous ceux qui avaient vu ces ateliers en activité ». Chaque brique, chaque moellon, chaque poutrelle, les rails, les meules, la tessonnière parlent pour le site, réclamant un second souffle.

Jardin des Faïenciers

Mais en 2002, ce jardin est appelé à intégrer le réseau transfrontalier « Jardins sans limites ». Avec le soutien du Conseil général de la Moselle et de l’Union européenne, il devient officiellement le Jardin des Faïenciers en 2009, dont la conception signée Philippe Niez – Le Studio. La mise en valeur du patrimoine faïencier est au cœur de son projet, son jardin dialoguant intimement avec ce site très habité. Il se décline en plusieurs jardins thématiques : les fleurs dont se sont inspirés les artistes décorateurs, l’alchimie des couleurs et des matériaux pour la fabrication de la faïence, la rivière, les berges et sous-bois…

À côté de la grande cheminée et des friches industrielles où s’accrochent des rosiers grimpants, une collection de pivoines herbacées et arbustives, dont la Pivoine « Moselle », se déploie au printemps. Dans le jardin d’eau se mêlent des plantes à grands feuillages comme les Gunnères du Brésil, des Cyprès chauves, des prêles délicates et des Iris d’eau majestueux. Tout au long de l’été, les hortensias s’épanouissent avec bonheur. À la faveur de l’automne, les Gommiers noirs et les Hêtres de Perse se dotent d’un beau feuillage flamboyant, tandis que les arbres à gâteau dégagent de leurs feuilles en forme de cœur une odeur de caramel brûlé et de pain d’épices. Le Jardin des Faïenciers est propice à la flânerie, à la lecture, au pique-nique en famille ou entre amis… Un site hors du temps, un havre de paix, qui s’est vu décerné le label « Jardin remarquable » par le ministère de la Culture et qui a même été élu 9e monument préféré des français dans l’émission de Stéphane Bern. Une belle reconnaissance nationale pour la ville de Sarreguemines qui abrite, là, le plus bel écrin témoin de sa richesse culturelle.

Musée de la Faïence : 03 87 98 93 50 • Moulin de la Blies : 03 87 98 28 87 • Renseignements, tarifs et horaires : sarreguemines-museum.eu

Au programme de la saison 2018 au Moulin de la Blies

Promenade avec le jardinier

le 29 avril

Une occasion unique de découvrir le Moulin de la Blies avec celui qui y connait tous les recoins ! Fabrice vous guidera à travers les collections de roses, de pivoines ou d’hortensias. Il vous parlera de botanique et de paysages, livrera des trucs et astuces et répondra à toutes vos questions !

>La nuit des musées

le 19 mai

À partir de 18h, profitez de visites guidées du Moulin et du Jardin, des expositions des travaux des auditeurs de l’UPSC, d’animations musicales, de démonstrations de cuissons raku et d’un salon de thé !

>Rendez-vous au jardin

du 1er au 3 juin

Au programme : visites guidées, conférences, spectacles… Inauguration de l’exposition « Carte blanche à la Hear », spectacle pour les enfants par Obasan’ Kamishibaï qui livre son carnet de voyages… et beaucoup d’autres surprises !

>La nuit des étoiles

le 4 août

Le temps d’une soirée, prenez le temps d’admirer le soleil et les étoiles. Conférence, planétarium, ateliers : cette manifestation est organisée en partenariat avec les associations d’astronomie locales : Sirius, Les randonneurs célestes et Polaris.

Publi-reportage • Photos © Musées de Sarreguemines, 
Philippe Niez, Astuce communication Strasbourg, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire