Consultez les derniers articles
Remiremont ouvre les portes du temps

Le Carnaval Vénitien de la cité vosgienne propose un saisissant voyage poétique. Mais qui se cache derrière ces masques ?

Visiteurs, curieux des richesses de la Lorraine aux multiples facettes, si les 22, 23, 24 et 25 mars, vous êtres en goguette à Remiremont, ne soyez-pas surpris… Ou plutôt si, laissez-vous étonner et charmer. En temps normal, celle qu’on appelle la Cité des Chanoinesses sait séduire les touristes par son architecture, témoin d’un riche passé historique, mais aussi par un attractif cœur de ville.

Une sarabande de sourires

Vous croiserez dans ses rues d’étranges individus, déguisés et grimés. Durant cette porte ouverte vers le printemps, Remiremont faire revivre l’esprit de l’incomparable Carnaval de Venise. Pour ce 17e opus, plus de 20000 spectateurs sont attendus dans la ville vosgienne. A l’origine de cette grande farandole de plaisir et de bonne humeur, un pionnier, Yves Chrétien mais aussi Jean-Paul Didier, aujourd’hui maire, qui crut en ce pari d’importer un peu de folie transalpine au cœur du massif vosgien et quelques bénévoles, désireux d’apporter à chacun un zeste de rêve. Voilà presque 20 ans, ils étaient 30 à se costumer. Dans quelques jours, ils seront plus de 400. Le Carnaval Vénitien de Remiremont, est en premier lieu un bal costumé où les étoffes rivalisent de luxe avec les couvre-chefs d’extravagance. Les masques, eux, conservent un mystère derrière lequel on devine une séduction teintée d’irrévérence.

La beauté des costumes-masques

Au milieu des passants, déambulent des marquis et marquises, des amoureux, des valets, des intrigants, des bouffons, des Pierrot, des Colombine, des Arlequin…, sous les arcades et autour de l’église et du palais abbatial. Dans la plus pure tradition du théâtre de rue, se croisent des personnages poudrés, excentriques, inspirés de la comedia dell’arte. Un conseil : ne perdez pas votre temps à vouloir engager une conversation avec l’un d’eux. Ils ne disent pas un mot. L’expression est dans la gestuelle : les plus courtois vous répondront par une révérence respectueuse, les plus polissons par une mimique grimaçante. Derrière les masques se cachent des Monsieur et Madame Tout le Monde car chacun peut participer à la condition d’avoir une bonne dose d’imagination et un peu d’huile de coude pour confectionner son déguisement (on peut aussi en confier la réalisation à des couturières). Le Carnaval Vénitien de Remiremont campe un magnifique décorum et un dédale de couleurs à l’élégance feutrée et raffinée. Pont avec notre enfance, il dégage poésie, romantisme, mélancolie et fait vagabonder l’imaginaire. En mars, à Remiremont, le temps suspend son vol.

Le menu des festivités

Cet authentique moment est réputé pour sa parade colorée mais aussi par la mise en valeur d’artistes et talents lorrains. Ainsi, du 9 au 25 mars, une remarquable exposition est à découvrir à l’Espace du Volontaire. Eric Claude, peintre et scarigraphe, y montre une quinzaine de montages photographiques peints associant Remiremont, Venise et les festivaliers. A ses côtés, les artistes du Centre Social feront apprécier leurs réalisations de peinture, de couture, de sculpture… et d’art culinaire. Le 17 mars, en l’église abbatiale, un grand concert flûte et harpe fera monter haut les chœurs. Sous l’égide des maîtres internationaux, Jung Wha Lee et Georges Lambert, les élèves flutistes de l’école municipale de Remiremont accompagneront de nombreux costumes vénitiens lors d’une procession solennelle. Le 22 mars, ouverture officielle du Carnaval en musique. La ville se mue alors en écrin de lumière et de couleurs pour des promenades langoureuses des costumés-masqués avec aubades de circonstance. Un grand marché populaire avec vente de masques et chapeaux, costumes, plumes d’autruche, chaussures, bijoux et alimentation transalpine accueillera le public, rue de la France-Pierre les 23, 24 et 25. Le 23, au Palais des Congrès, un repas dansant  de prestige en tenue de gala ajoutera à cette magie ambiante : l’occasion de valser au bras des costumés ou de partager leurs tables. La devise du Carnaval Vénitien de Remiremont : la danse des masqués est un moment d’amour à traverser. A savourer donc comme une belle romance où les amoureux de Peynet ont été atteints par la flèche de Cupidon !

Renseignements à l’Office du Tourisme : 03 29 62 23 70.
 

Dites-nous…

Yves Chrétien, président de l’association Le Carnaval Vénitien de Remiremont

Il y a toujours eu un Casanova en vous !
Ma passion pour Carnaval remonte à l’enfance, à l’école et devant les vitrines des magasins qui exposaient des masques qui me fascinaient. Bien plus tard, je suis allé à Venise lors du fameux carnaval. J’en suis ressorti ébloui et eu l’idée d’imaginer un grand festival festif du même type à Remiremont. Je me suis d’abord confectionné mon propre costume vénitien, ai proposé l’idée à Jean-Paul Didier. A ce propos, le soutien de la Ville, de l’Office du Tourisme est primordial comme celui de nos autres partenaires. J’ai été suivi dans ce pari et le bouche à oreille a fonctionné. Pour ma part, j’ai à la maison quelque 20 costumes.

Quel est l’esprit du Carnaval ?

C’est une fête populaire où l’on s’amuse, l’on danse et l’on chante ! L’ampleur et la réputation de l’événement dépasse largement la Lorraine. Chaque participant fabrique son costume, s’en imprègne et peut le garder. Le secret d’un bon costume ? Tout se réfléchit autour du masque. Après, c’est sûr, il faut être un peu adroit dans la confection, faire preuve d’imagination. Mais on peut se faire aider. Je mets une centaine d’heures de confection pour un costume… Vous me verrez en guerrier grec ! C’est la magie de Carnaval !

Finalement, il est espace de rêve ?

Que ceux qui participent ou viennent regarder s’évadent, rêvent, entrent et se laissent mener dans ce monde surnaturel ! Pour ma part, quand je retire le masque, au lendemain des festivités, je reviens vite à la réalité… pour préparer le Carnaval suivant !




  1. Soyez le premier à laisser un commentaire