Consultez les derniers articles

Face à notre santé, soyons connectés !

Faire découvrir le monde de la santé connectée : c’est l’objectif de la 3e édition du Salon Cité Santé qui se déroulera les 23 et 24 mars au Centre Prouvé à Nancy.

L’Organisation Mondiale de la Santé définit l’e-santé comme « l’utilisation des outils de production, de transmission, de gestion et de partage d’informations numérisées au bénéfice des pratiques tant médicales que médico-sociales ». Depuis quelques années, notre rapport à la santé a évolué avec le développement des outils numériques. Montres connectées, applications pour mesurer son pouls ou contrôler ses apports énergétiques… En un clic, nous pouvons savoir ce qu’il se passe dans notre corps. « Notre rapport à la santé devient plus ludique » explique Isabelle Margo, organisatrice du Salon Cité Santé. Journaliste à France Bleu Lorraine, Isabelle Margo s’est vite rendue compte de l’importance du virage numérique dans le domaine de la santé : « Il m’est apparu évident de faire se rencontrer des professionnels de santé qui ont des idées innovantes pour mieux nous soigner demain ». Cette 3e édition regroupera une quarantaine d’exposants et s’organisera en deux parties : l’une réservée aux professionnels et l’autre accessible au grand public.

Habitat du futur, intelligence artificielle…

« E-santé : un nouvel eldorado ? Progrès, enjeux. Quelle place pour l’humain ? » est le thème de cette édition 2018. Le 23 mars, les professionnels de la santé se réuniront autour de conférences et de workshops. La région Grand Est sera également présente pour montrer sa préparation face à la révolution numérique en santé. Des entreprises comme Leroy Merlin Source, Pharmagest et Bouygues Bâtiment Nord Est animeront un workshop sur l’habitat du futur, pour nous permettre d’habiter chez nous jusqu’à la fin de notre vie. Des thèmes comme l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle augmentée, la télémédecine seront également abordés. Les start-up comme Fizimed et Noviatek, qui ont participé au CES de Las Vegas (le plus grand salon dédié à l’innovation technologique en électronique), viendront présenter leurs idées innovantes pour la santé de demain.

Des « environnements ludiques »

Cité Santé, c’est aussi un espace de 2000 m2 dédié au grand public pour découvrir, pratiquer et comprendre ce qui va changer dans notre santé. Dès le vendredi après-midi et pendant toute la journée du samedi, venez tester, explorer, soigner ! « Nous avons mis en place des environnements ludiques pour les visiteurs pour leur permettre de tester des expériences en direct » explique Isabelle Margo. Vous pourrez ainsi réaliser une opération chirurgicale sur des robots simulateurs d’une crise cardiaque ou d’un accouchement. Apprivoiser la télémédecine, tester des simulateurs de vieillissement, mesurer votre audition et vision, enregistrer votre sommeil : une multitude d’expériences vous attendent.

En exclusivité, la première station de télémédecine urbaine en France sera présentée par Hopi Médical. La start-up Human Games et l’INRIA Grand Est montreront, pour la première fois en France, Zino, le robot végétal. My Apphone présentera une application autour du parcours de maternité de la femme enceinte, une première dans ce domaine. Aussi, un grand salon du livre et des conférences seront accessibles au public le samedi après-midi. « À quand la jeunesse éternelle ? » ou encore « Écrans, les risques pour la santé orthoptique » seront autant de thèmes abordés. Et si jamais l’âme d’un sportif sommeille en vous, vous pourrez aussi participer à la course de rameurs connectés lancé par Pierre Houin, champion olympique, d’Europe et du monde en aviron. Restez connectés !

Vendredi 23 mars dès 9h pour les professionnels • Vendredi 23 mars 14h-19h et samedi 24 mars 9h-19h pour le grand public • Entrée gratuite – salon-citesante.com

Entretien avec Isabelle Margo

Organisatrice du Salon Cité Santé

Vous êtes à l’initiative du Salon Cité Santé et journaliste de profession. Comment avez-vous eu l’idée de ce salon ?

Par mon métier de journaliste, j’ai rencontré beaucoup de personnes dans le domaine de la santé qui proposaient des choses innovantes. Leur permettre d’exposer leurs idées est devenu évident avec ce salon. C’est aussi l’occasion de mettre en valeur la région Grand Est qui sera également présente pour montrer comment elle se prépare à la révolution numérique en santé.

Le but du salon est aussi de permettre aux professionnels de se rencontrer.

Bien sûr, le but est de créer des synergies et une dynamique économique autour de la santé de demain avec tous ces professionnels de santé. La journée du vendredi sera d’ailleurs dédiée aux professionnels. La conférence d’ouverture sera donnée par Nadia Frontigny, directrice des affaires publiques Orange Healtcare. Elle évoquera la révolution sociétale que nous sommes en train de vivre et les outils qui se développent pour nous permettre de vieillir à domicile.

Notre rapport à la santé a beaucoup changé ces dernières années et nous sommes, tous, de plus en plus concernés…

La santé est la première préoccupation des français, c’est incontestable. Cela s’explique par le contexte sociétal avec la quête du bonheur. Or pour être heureux, cela passe bien sûr par une bonne santé !

Les outils numériques favorisent cette préoccupation face à notre santé. Peut-être trop ?

Je pense que les outils numériques, en terme d’e-santé, permettent d’avoir une autre relation à notre santé : cela devient plus ludique, plus intelligent. Aujourd’hui, sur notre smartphone, nous pouvons mesurer notre pouls ou surveiller notre poids. Les outils numériques nous aident à mieux prendre conscience de notre corps et à le comprendre. Pour les professionnels, le numérique permet de grandes évolutions dans les domaines de la chirurgie ou de la radiologie par exemple.

Combien d’exposants seront présents lors de cette 3e édition du Salon Cité Santé ?

Il y aura une quarantaine d’exposants : des établissements de soins comme le CHRU, l’HADAN, des entreprises (Korian, Pharmagest), des start-up…

Que pourront découvrir les visiteurs ?

Le vendredi après-midi et le samedi, les visiteurs pourront se mettre dans la peau de médecins ou de chirurgiens en opérant sur des robots simulateurs. La Métropole du Grand Nancy, dans le cadre de son projet « Des arbres et des hommes », proposera des « bains de forêt », une expérience immersive de réalité virtuelle afin de montrer que la forêt est profitable à notre santé. Les visiteurs testeront également la télémédecine, pourront enregistrer leur sommeil, simuler leur vieillissement, mesurer leur équilibre… Un grand salon du livre avec quelques conférences est aussi prévu. Propos recueillis par Pauline Overney

Publi-reportage • Photos © Salon Cité Santé, Fred Belot, DR

HADAN : l’alternative à l’hospitalisation traditionnelle

L’Hospitalisation À Domicile de l’Agglomération Nancéienne (HADAN) est un établissement de soins. L’HADAN sera présente au Salon Cité Santé à la rencontre du public et des professionnels.

L’HADAN a été créée à l’initiative du CHRU de Nancy, de la Polyclinique de Gentilly et de l’Institut de Cancérologie de Lorraine en 2005. « Nous sommes une structure hospitalière autonome de statut associatif privé à but non lucratif. Notre but est de se consacrer au patient, et rien qu’au patient » explique Didier Reverdy, le directeur de l’HADAN. Objectif : assurer aux patients des soins médicaux et paramédicaux à domicile. L’entrée en Hospitalisation A Domicile (HAD) se fait sur prescription médicale, avec l’accord du médecin traitant. « Tout le monde a droit à l’HAD, avec une prise en charge à 100 % de la sécurité sociale. Néanmoins, les modes de prise en charge sont strictement réglementés et doivent faire l’objet d’une évaluation médicale d’entrée ». Pansement complexe, rééducation, soins palliatifs, chimiothérapie et même suivi de grossesse à risque sont des exemples de pathologies possibles. Une équipe de 63 professionnels de santé (médecins, sages-femmes, infirmiers, aides-soignants, assistantes sociales, ergothérapeutes, psychologues et staff administratif et logistique) permettent d’assurer une réponse adaptée 7j/7, 24h/24, auprès de nos patients. L’HADAN soigne actuellement 120 patients par jour dans un rayon d’environ 30 kilomètres autour de Nancy. La durée moyenne d’une HAD est de 21 jours.

Une plus-value pour l’avenir

« L’HAD est trop peu connue. En cause : un manque d’information des professionnels de santé face à ces nouveaux services. Aussi, la charge administrative reste lourde pour les prescripteurs, c’est pourquoi nous les aidons au maximum dans leurs démarches » souligne Didier Reverdy. Au Salon Cité Santé, l’HADAN veut se faire connaître du grand public et reconnaître comme véritable établissement de soins par les professionnels de santé. « Aussi, nous ne devons pas louper le « virage ambulatoire » : demain, nous aurons de plus en plus de possibilités de nouvelles prises en charge et nous aurons besoin d’outils numériques performants. » L’HADAN recherche donc des partenaires pour développer des outils médicaux numériques afin de sécuriser ces informations, les valider et pouvoir les partager entre le patient et tout professionnel de santé. « Par exemple, nous travaillons avec une application de type Snapchat afin d’échanger diverses informations au sein d’un réseau ultra sécurisé, nous disposons également d’un produit d’échanges de photos permettant une évaluation à distance des plaies ; Là aussi entièrement sécurisé et partagé entre les différents professionnels de santé. » D’ici 5 ans, l’HADAN compte bien développer le numérique au profit de ses patients pour garantir une offre de soins irréprochable. « Le numérique sera pour nous une plus-value pour l’avenir, et cela passe forcément par les outils connectés. Nous voulons une information validée et sécurisée, comprise par tous » conclut Didier Reverdy.

Publi-reportage • Photo © HADAN, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire