Consultez les derniers articles
Explorer L’Autre Monde avec le Cirque Arlette Gruss !

Chaque année, le Cirque Arlette Gruss se dépasse pour nous surprendre. On croyait le spectacle de l’an dernier extraordinaire, et pourtant, la surprise est totale avec la nouvelle production. Pour vous, VivreNancy est allé sur la piste.

C’est un rendez-vous que de nombreux Nancéiens et Lorrains ne veulent pas rater : la douzaine (de jours) du Cirque Arlette Gruss à Nancy. Du 24 octobre au 4 novembre, quittez la morosité ambiante, la tristesse du climat lorrain et les soucis du quotidien pour vous émerveiller sous le plus grand chapiteau d’Europe. Le Cirque Arlette Gruss est bien plus qu’un grand cirque, c’est LA référence du cirque, c’est l’expérience totale qui vous fera devenir amoureux de cet art, bref, c’est un moment magique.

Un renouveau permanent

Innover sans cesse, toujours être les meilleurs, offrir au public autant que ce dernier lui donne… on est loin de clichés (qui ont souvent la vie dure) d’artistes forains vivant dans des roulottes. Au Cirque Arlette Gruss, la précision le dispute à la technologie, la nouveauté à la création car il n’est pas question de présenter deux fois le même numéro d’une année à l’autre. Surprendre, faire frissonner mais aussi enchanter, tel sont les maîtres-mots qui règnent en coulisses.

L’exercice est loin d’être simple et Gilbert Gruss (découvrez son portrait p. 7) le reconnait volontiers : « Après  » Poussières d’étoile « , je me demandais comment nous allions pouvoir surprendre davantage », mais c’était oublier que « les défis constituent l’essence même de l’aventure du cirque Arlette Gruss ». Alors, oui, quand on voit la nouvelle production, on ne peut que partager l’avis de Gilbert Gruss : « ici, le futur a trouvé ses racines ». Le Cirque Arlette Gruss innove sans cesse, offre des prestations jamais vues ailleurs (que ce soit en termes de spectacles ou d’installations techniques) mais n’oublie pas la tradition et ce fameux esprit Gruss, insufflé par Arlette lorsqu’elle créa son cirque au début des années 1980. Une savante alchimie qui fait toute la différence. Un détail, par exemple : l’orchestre de 10 musiciens qui joue au dessus de l’entrée des artistes. Un trois fois rien qui participe pleinement à la qualité du spectacle. La perfection avant tout.

Une cathédrale

Parfois, on entend dire « bof, ce cirque en vaut bien un autre ». Eh bien non ! Les personnes qui disent cela ne sont jamais entrées sous l’extraordinaire chapiteau du cirque Arlette Gruss. Inauguré en 2009, cet immense vaisseau de toile ne peut qu’impressionner : 22 mètres de haut sous la pointe de la coupole, dix mâts, 1500 places, 2700 m² de toile … tout est dans la démesure. Pénétrez juste dans le vaste hall qui précède la piste. Les dimensions son incroyables. Cette sensation d’espace et ce vertige lorsque l’on regarde vers le haut, tentant de définir les limites de la toile bleue nuit qui se perd dans la pénombre. On ne peut que s’émerveiller devant une telle architecture éphémère, écrin à la juste mesure de la qualité des artistes qui se produisent chaque année. Car oui, si le spectacle est beau, il ne faut pas oublier derrière cette centaine d’hommes et de femmes. Artistes comme techniciens, tous obéissent à une grande rigueur d’exécution pour offrir le meilleur à chaque représentation et donner un moment unique à chaque spectateur.
Si cette cathédrale a ses bâtisseurs, elle a aussi son bestiaire, bien moins effrayant que les gargouilles du Moyen-âge, il faut l’avouer. Chevaux, éléphants, tigres, chiens…une soixante d’animaux sont présents et toute cette ménagerie nécessite une gestion propre. A l’année, les chiffres donnent d’ailleurs le tournis : 110 tonnes de foin, 35 tonnes de paille, 13 tonnes de viande pour les fauves (c’est que certains ont de grandes dents), 10 tonnes de carottes et de pommes, 10 tonnes de granulés, sans oublier 260 m³ de sciure, car les litières sont changées tous les jours. Tout cela génère une grande quantité de déchets que le Cirque Arlette Gruss met un point d’honneur à évacuer et à recycler. Le cirque a d’ailleurs établi une démarche éco-citoyenne en partenariat avec Véolia. La meilleure preuve : quand le cirque part, rien ne traîne. Pas le moindre petit papier. Une qualité jusque dans les moindres détails, c’est ça aussi, le cirque Arlette Gruss.

Un spectacle à couper le souffle

Les artistes viennent de partout : de France, bien sûr, mais aussi d’Allemagne, d’Espagne, des Etats-Unis, etc. Cette année, chose tout à fait rare, le public retrouvera (il les avait réclamés) les fameux Globe of Speed. Huit motards colombiens qui avaient fait sensation en 2011 avec leur extraordinaire numéro dans une cage-sphère de fer. Gilbert Gruss leur a dit banco pour un nouveau passage, à condition qu’ils nous surprennent plus encore. Pari réussi ! avec des palpitations au cœur en prime…
Les artistes qui se produisent sont tous les meilleurs dans leur discipline et nombreux sont ceux à avoir été primés lors de grands festivals internationaux. Un gage de qualité évident. Au final, les 2h15 du spectacle filent à toute vitesse.
Pour prolonger (ou préparer) le spectacle, vous pouvez visiter la ménagerie. L’occasion, peu courante, de voir de près des tigres ou des éléphants.

Vous vous direz sans doute, à la lecture de cet article, que je n’ai pas été objectif. C’est vrai. Mais le Cirque Arlette Gruss le mérite bien. D’ailleurs, je peux bien vous le dire, je « n’étais » pas très cirque et puis, un jour, l’opportunité s’est présentée : une représentation chez Arlette Gruss. Eh bien, je peux vous dire que depuis, j’y vais tous les ans avec entrain. Alors, partez vous aussi pour L’Autre Monde, et n’oubliez pas que VivreNancy vous donne la possibilité de gagner 50 places !

Place Carnot, Nancy
du 24 oct. au 4 nov.
N’oubliez pas la ménagerie !www.cirque-gruss.com
0 825 825 660 (numéro Indigo)



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire