Consultez les derniers articles
Voyage en pellicule magique

La Lorraine aime le cinéma et lui déclare sa flamme tous les ans. Documentaires, fictions, cinémas d’ici ou d’ailleurs, certains festivals lorrains vous font voyager sur du 35 millimètres ou en numérique. Avec 24 images par seconde, le monde est à votre portée. La preuve en trois manifestations qui vénèrent le Septième Art…

Graines des Toiles

Jusqu’au 27 octobre, Gérardmer rechute, piquée par le virus cinématographique. En attendant la 23ème édition du Festival international du Film Fantastique en janvier 2016, la Maison de la Culture et des Loisirs (MCL) de la ville a sélectionné des longs et courts métrages destinés aux enfants, ou à ceux qui le sont restés, dans le cadre d’une thématique originale « Poils, pattes et plumes ». Pour les plus de trois ans, « Sametka la chenille qui danse » ensorcellera le public après un concert de Cyrille Aufaure, compositeur de la musique originale du film. Une séance le samedi 24 octobre fera découvrir plusieurs courts métrages avec de jolis contes contemporains. En parallèle de la sélection de films, le public pourra découvrir les photographies de l’artiste vosgien Vincent Munier au cours de l’exposition « Solitudes ». Le festival se clôturera avec une remise des prix Jury jeune public, jury lycéen et prix du public, qui précédera la projection en avant-première « Au royaume des singes », le dernier Disney.  Plus d’infos sur > grainesdestoiles.com

Sans titre-1

Villerupt

Pour sa 38e édition, le festival du Film italien de Villerupt a tourné ses objectifs vers la région du Frioul-Vénétie Julienne, située dans le Nord Est de l’Italie et proche de la frontière austro-hongroise. Chantée, entre autre, par l’écrivain, poète et réalisateur Pier Paolo Pasolini dans son recueil « La nuova gioventù », terrain de bataille de nombreux combats pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale, cette région a bien des richesses à offrir et faire valoir. Une partie de la sélection explorera aussi les visions cinématographiques de la Grande Guerre en Italie comme le magnifique « Uomini contro » du cinéaste Francesco Rosi. Ce dernier, décédé en janvier dernier, avait aussi réalisé « Tre fratelli » (« Trois frères ») auxquels l’affiche de cette année fait en partie penser. En effet pour la onzième fois, Baru signe le visuel du festival. Au-dessus de la mention « I due fratelli » (« les deux frères »), deux soldats en uniformes de 14/18 sont côte à côte. Belle hommage. Le festival de Villerupt capte votre regard du 30 octobre au 15 novembre. • Plus d’infos sur > festival-villerupt.com

Villerupt

Réel en vue

Du 20 au 22 novembre, Thionville jette un œil à la production de documentaires à travers son festival « Réel en vue » pour la dix-huitième année. Pour cette nouvelle édition, cinq films sont projetés et collent de près ou de loin aux préoccupations de nos sociétés contemporaines. Dans « La Cour de Babel », Julie Bertolucci suit l’évolution de jeunes Irlandais, Serbes, Brésiliens, Tunisiens, Chinois ou Sénégalais, tout juste arrivés en France et intégrés à une classe d’apprentissage de la langue de Molière. « Eau argentée » d’Usama Muhammad et Wiam Simav Bedirxan parcourent les images de youtubeurs syriens. Ces derniers prennent chaque jour le risque de mourir en brandissant une simple caméra, un simple téléphone. • D’autres surprises sont au programme ; découvrez-les toutes sur le site > reelenvue.fr




  1. Soyez le premier à laisser un commentaire