Consultez les derniers articles
Une décennie Michtô !

Ses chapiteaux s’installent sous les dernières feuilles qui tiennent encore aux arbres. L’automne culturel à Nancy s’est habitué depuis 10 ans à voir débarquer ses troupes de cirque et de théâtre de rue de la France entière ou d’Allemagne. Sur cette piste aux étoiles originale s’écrit chaque année une nouvelle page d’un festival qui a su prendre ses marques grâces à une sacré équipe de bénévoles. Bon anniversaire Michtô !

293806_455298541175178_1307335195_n

Michtô, en lorrain ça veut dire « plaisant, bien, super ».  Pas prétentieux pour un sou, avec des moyens limités, le festival accueille néanmoins plusieurs milliers des personnes chaque année. La plupart des spectacles se jouent à guichet fermé. Les artistes ont un nouvelle fois répondu présents : la programmation s’ouvre aux propositions des artistes lorrains et reçoit des artistes à notoriété d’envergure nationale. Pour toutes ces compagnies, Michtô c’est l’occasion de réunir les meilleures conditions de jeu et la rencontre avec de nombreux professionnels et un public toujours présent. C’est aussi partager une énergie, être submergé par la force du collectif, prendre part à cet univers unique et décalé.

La force d’une équipe

La première édition du festival remonte à 2006 lancée par 9 copains à l’origine de la compagnie Cirque Gones devenu aujourd’hui grand organisateur de Michtô. C’était à la MJC Bazin avec 12 spectacles et 2 chapiteaux. L’année suivante, le festival s’installe au boulodrome de la rue Mc Mahon avant de trouver son « chez lui » sur le site du Grand Sauvoy. Année après année, le festival a grandi en gardant toujours son esprit un peu roots. Récup et système D à tous les étages, pour créer chaque année un décor différent, féérique à partir de bois et métaux recyclés. C’est la force aussi de tout un collectif qui donne l’élan chaque année au festival : 140 personnes, plasticiens, charpentiers, cuisiniers techniciens, administrateurs, chargés de production, vidéastes, photographes, bricoleurs du dimanche, ferrailleurs, bénévoles ou professionnels qui travaillent ensemble en repoussant les limites du possible, qui se transforment en force de création où tout est permis.

Capture d’écran 2015-10-01 à 16.34.50

Une programmation plus dense pour les 10 ans

Sur 3 jours et 4 soirées, une quarantaine de spectacles sont programmés dans un mélange étonnant de troupes locales et nationales, d’amateurs et de professionnels. Pour fêter les 10 ans de l’événement, la programmation s’est épaissie et on comptera deux créations exclusives : une de Fred Tousch, digne descendant d’une famille de bouts en train lorrains il excelle dans les imitations de Dalida et Jo Dassin. L’autre création est signée Pascualito, intitulée « On va quand même pas dire que c’était mieux avant! » est une performance artiviste où un vieux dinosaure tente de convaincre la jeune génération de se réapproprier les espaces publics avant qu’il ne rejoigne son cimetière des éléphants.

En marge des représentations, il y a aura comme toujours de nombreuses animations. Un chapiteau pour les enfants avec ateliers et bar à sirops… S’ajoute depuis l’an dernier «vrai restaurant ». Sous le petit chapiteau rouge et jaune des mordus de cuisine proposeront une cuisine bio et faite maison. Cuisine indienne, couscous et burgers sont d’ores et déjà annoncés. Un des secrets de la recette du succès du festival, c’est aussi le prix des spectacles : 5 euros le spectacle en tout public, 3 euros pour les entresorts, les concerts sont offerts.

Autant pour ses spectacles que pour son univers, entrer dans Michtô est une immersion dans un monde où rien n’est impossible.

Plus d’infos sur festivalmichto.com Festival Michtô, du 22 au 25 octobre au Grand Sauvoy à Maxéville. Réservations au 06 81 68 59 15 jusqu’au 23 à midi. La billetterie sera ouverte du 16 au 22 octobre sur le site du festival de 18h à 19h.




  1. Soyez le premier à laisser un commentaire