Consultez les derniers articles
Ekiden sur les « starting blocks »

Le 25 octobre, la course Ekiden se met sur les « starting blocks » à Villers-lès-Nancy pour nous offrir le spectacle de belles performances sportives. Sur un parcours à la distance marathonienne, six athlètes se relaieront et essaieront de battre les chronomètres. Prêts, feu, partez !

Organisée depuis neuf années par le C. O. S. Villers Athlétisme et la Ligue Lorraine d’Athlétisme, la course Ekiden Villers remet tous les ans les compteurs à zéro. Le dimanche 25 octobre, dans six catégories, des équipes d’athlètes vont se mesurer les unes aux autres sur un parcours de 42,195 km et tenter de battre les records des années précédentes. À l’issue de la course, les premières remporteront le titre de Champion de Lorraine d’Ekiden et se qualifieront pour les Championnats de France.

20141026_101724-3

Un marathon japonais

Si la distance de course est celle du marathon, historiquement liée à la Grèce, l’origine de l’Ekiden est à chercher sur le continent asiatique. En japonais, « Eki » signifie « gare » ou « étape » et « Den », « transmission ». À l’époque Edo (1600-1868), des coursiers se passaient le courrier en guise de témoin entre les villes d’Edo (aujourd’hui Tokyo) et  de Kyoto.  Mais les 360 km séparant les deux cités sont difficiles à atteindre en une journée. L’Ekiden est donc né en mixant le principe de relai et celui du marathon. Ainsi, des équipes de six athlètes se forment. Le premier parcourt 5 km, le deuxième 10, le troisième 5 et ainsi de suite jusqu’au dernier qui réalise un trajet de 7,195 km. L’Ekiden est ouvert aux licenciés « compétition » et à d’autres participants amateurs (non licenciés). Ces derniers pourront courir dans les catégories « Open » (Hommes, femmes, mixtes et entreprises) s’ajoutant à celles du « Championnat » (Hommes, femmes, mixtes et vétérans hommes).

Records à battre

Le tic-tac du chronomètre va s’affoler le 25 octobre prochain. Les coureurs auront sûrement en tête les performances des années précédentes et tenteront de les craquer. L’équipe « l’entente vosgienne », composée des athlètes Rémi Didier, Florian et Anthony Léon,  Renaud Vaubourg, Mathieu Pinot et Guillaume Colle, a par exemple couru les 42 km en 2 heures 25 minutes et 37 secondes. Qui les dépassera ? Il faudra attendre le départ à 9h15 dimanche matin puis quelques heures de dur labeur, où les mollets et jarrets des compétiteurs vont trinquer. Pour le public, un village des partenaires est mis en place et offre une pause conviviale, près du terrain de jeu des athlètes, au cœur du quartier Villers Clairlieu. Que le meilleur gagne !




  1. Soyez le premier à laisser un commentaire