Consultez les derniers articles
Merveilleuses curiosités

La ville de Toul se dote d’un tout nouveau son et lumière dans les jardins de l’Hôtel de ville. Entrez dans « la Chambre des Merveilles » de Damien Fontaine.

Un tour de magie à la découverte du patrimoine local. Après le succès du spectacle « Cathédrale de lumière », la ville de Toul a demandé au célèbre metteur en scène Damien Fontaine, de s’emparer des jardins de l’Hôtel de Ville pour créer un nouveau son et lumière. Défi accepté par le scénographe natif de Nancy, 4 fois lauréat du Trophée des Lumières de la ville de Lyon pour ses créations monumentales dans le cadre de « La Fête des Lumières ».

Cet été, il met tout son talent dans « la Chambre des Merveilles », un spectacle de 22 minutes, gigantesque théâtre d’images et de lumières à la rencontre du patrimoine architectural et végétal toulois. « C’est un projet qui m’intéressait car ce n’est pas simple un spectacle de projection d’images. C’est aussi une mise en lumière immersive sur la végétation du parc. C’est quelque chose de différent » explique-t-il.

Cabinet de curiosités

Le temps d’un été, à partir du 30 juin, l’Hôtel de ville se transforme en un étrange « cabinet de curiosités », regroupant des emprunts de tous âges et de toute nature, puisés dans l’histoire et du patrimoine de Toul. « Il y a un personnage central qui ouvre les portes de la mairie pour vous emmener dans son cabinet des curiosités, comme il en existait à la Renaissance dans des pièces dérobées abritant des objets plus hétéroclites et inédits les uns que les autres ». Au fil d’une dizaine de tableaux « le personnage saisit les différents objets et leur redonne vie. C’est un magicien, il nous plonge dans l’univers de chacun d’eux » poursuit Damien Fontaine. « A un moment, il y a un bateau. Le public découvre alors l’histoire de l’Amiral de Rigny et de la bataille navale en Péloponnèse. Il voyage au cœur même de la Grèce de cette époque ! » Une vingtaine de minutes hors du temps dans d’un voyage inattendu et spectaculaire, mêlant spirituel et ésotérisme où ce personnage file d’objets en objets dans des tours de passe-passe visuels éblouissants.

Dimension participative

Après le jardin du cloître et la façade de la cathédrale, la partie arrière de l’ancien palais épiscopal et les jardins attenants sont à l’honneur cette année. « On est juste à côté de la cathédrale qui n’est certainement pas oubliée puisqu’elle fait partie d’un tableau » souligne Damien Fontaine. « Avec ce spectacle, j’essaie d’apporter quelque chose de moderne avec une dimension participative. En projetant des images sur des végétaux, il y a ce côté immersif que je voulais développer. »

Fort de son expérience, Damien Fontaine est le réalisateur du plus grand spectacle multimédia jamais donné en Europe (au Parlement de Bucarest en 2014). Il a développé un savoir-faire unique où les technologies visuelles d’avant-garde se mêlent à l’intime de son propos. « Je me suis toujours intéressé à la projection d’images vidéo. Mais lorsque j’ai su que l’on pouvait projeter des images sur de la pierre, j’ai tout de suite été conquis. Le fait que les images puissent être un décor en perpétuel mouvement ou puissent se suffire à elles-mêmes, c’est fascinant ! » Sa « Chambre des Merveilles », véritable rencontre émotionnelle avec l’architecture touloise, émerveillera, étonnera, questionnera, laissera sans voix… mais ne laissera personne indifférent.

Du 30 juin au 17 septembre 2017 • Chaque mercredi, jeudi vendredi, samedi et dimanche (sauf le 16 juillet) • Séance à 22h45 en juillet, 22h en août et 21h30 en septembre • Infos : toul.fr

Publi-reportage •  Photos © Ville de Toul, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire