Consultez les derniers articles
Les virtuoses du baroque

Les « tubes » du baroque mais aussi des découvertes feront résonner Froville et sa magnifique église romane jusqu’à New-York à l’occasion d’un festival et d’un concours de chant baroque unique en Europe.

Evénement incontournable pour les amateurs de musique sacrée et baroque, le festival de Froville est avec celui de Beaune et Ambronay, une fenêtre ouverte sur le temps, l’Histoire et le patrimoine culturel français.

Les oreilles et esprits passionnés ne s’y trompent pas en marquant ce rendez-vous de belles notes dans leur agenda, réservant ainsi leurs soirées du 27 mai au 9 juillet prochains, pour assister à une série de concerts organisés par l’association des amis du patrimoine culturel de Froville.

Pourquoi Froville ? Sans aucun doute parce que les 125 habitants de ce petit village lorrain ont su accueillir depuis 20 ans et avec enthousiasme, une manifestation d’ampleur internationale mais aussi parce que l’alliance entre histoire et architecture y a joué une place importante. En effet, l’église romane de Froville a retenu depuis longtemps l’attention des passionnés de musique ancienne du fait de l’écrin incomparable qu’offre sa nef aux voix des chanteurs et aux instrumentistes. A taille humaine, cette nef du XIe siècle, à l’acoustique exceptionnelle, permet aussi une proximité entre artistes et public, créant des moments d’intenses émotions partagées. Aujourd’hui, des artistes de renommée internationale continuent de s’y produire et de jeunes musiciens s’y retrouvent chaque année.

Jordi Saval et Deborah Cachet

C’est ainsi que Philippe Jaroussky, Max Emanuel Cencic et plus récemment Franco Fagioli ou encore, Iestyn Davies et David Hansen, ont donné leurs premiers récitals à Froville.

En 2017, le festival veut approfondir sa vocation de véritable passeur entre générations d’artistes : celle qui a redécouvert le répertoire baroque (Jordi Savall, Jay Bernfeld…), celle des références actuelles (Max Emanuel Cencic, Matheus… ) ou encore celle des nouveaux talents avec notamment Deborah Cachet, Anthea Pichanick…

Au programme entre autres : Les cantates de jeunesse de Haendel proposées par L’Achéron et la soprano Deborah Cachet, Caravane Baroque par l’Ensemble baroque de Toulouse, le Florilège des 20 ans et Vivaldi par l’Ensemble Matheus, Zelenka par Max Emanuel Cencic, Marin Marais par José Vazquez, Versailles par Fuoco e Cenere, les Folias par Jordi Savall puis du Temps à l’Instant par Ferran Savall, sans oublier Pomo d’Oro – Ann Hallenberg et le Carnaval de Venise, etc.

De Froville à New-York

Pour cette 20e édition, à laquelle les organisateurs veulent conférer un caractère majeur pour la  région Grand-Est, les petits plats seront mis dans les grands avec la réaffirmation du soutien aux jeunes artistes par un renforcement de leur présence dans la programmation tout en proposant le concours international de chant baroque, concours unique en Europe.

Pour encore élargir son audience, le festival mise sur l’attrait des jeunes générations avec la création d’évènements festifs, d’ateliers de sensibilisation et de concerts dédiés aux jeunes publics.

Par ailleurs, porté par des valeurs reposant tant sur la mémoire que l’innovation, et guidé par des actions pédagogiques organisées chaque année, le festival de Froville souhaite conduire un projet de partenariat étonnant entre le lycée professionnel Camille Claudel de Remiremont (Vosges) et le Cloisters Museum de New York.

En effet, c’est dans ce musée qu’est exposée une partie des fenêtres à triple ogive du cloître de Froville ! L’histoire retient que vendues à un riche banquier, remontées dans sa résidence à Paris puis cédées au Musée des Cloitres de New York par ce même banquier, elles sont aujourd’hui en partie visibles à Froville mais aussi dans ce « Cloisters Museum », annexe du Metropolitan Museum of Art de New York. Créant un rapprochement entre des étudiants des deux continents, le festival permettra une immersion formatrice de jeunes tailleurs de pierre français à New York. Une aventure à suivre sur les réseaux sociaux dès le 24 avril !

Découverte du patrimoine historique, familiarisation avec des techniques ancestrales et concerts exceptionnels de musique sacrée et baroque : c’est tout ceci que constitue le festival de Froville, une référence made in Lorraine !

Infos > festivaldefroville.com

Publi-reportage • Photos © David Ignaszewski, Ula Wiznerovicz, Edouard Brane, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire