Consultez les derniers articles
Le JDM devient toulois !

Le JDM, l’un des festivals les plus attendus du Grand Est, lancera sa 13e édition le 2 juin prochain le long des remparts de la ville de Toul.

A ces débuts, on connaissait le festival sous le nom « Au fond du Jardin du Michel ». L’événement musical de la région s’installait pendant 3 jours dans les champs de Bulligny, une petite commune de 500 habitants. Devenu « Jardin du Michel », le festival déménage cette année et prend ses quartiers au cœur même de la ville de Toul : « On change de lieu mais l’ambiance restera la même ! » assure Patrick Faliguerho, le président de Turbul’lance, structure organisatrice du festival. Cette 13e édition aura lieu du 2 au 4 juin, le long de la rivière l’Ingressin. « Nous n’avons pas voulu réduire le budget dédié à l’artistique et à la technique » continue Patrick Falguerho qui détaille une programmation éclectique, réunissant artistes internationaux et locaux.

La scène Michel sur l’eau

Un nouveau lieu donc, en plein cœur de la ville, mais cependant bucolique avec ses grandes étendues d’herbe « où les visiteurs peuvent se poser ». Que les festivaliers se rassurent, deux scènes encadreront le JDM, comme à son habitude. La grande scène, installée sur la route, accueillera les têtes d’affiches et une autre, plus petite – baptisée « Scène Michel » -, posée sur l’eau, sera dédiée aux artistes locaux.

Côté têtes d’affiches, on notera la présence du rockeur Peter Doherty et du groupe rock-folk Matmatah le samedi 3 juin. Le lendemain, les reaggemen du groupe Tryo viendront jouer leurs chansons entraînantes et engagées et les mythiques membres de SUM 41 clôtureront ce festival avec leur rock californien des années 80. Le JDM prévoit également une soirée électronique « Nuit Sauvage » le vendredi qui réunit 3 pointures de l’électro : le Niçois Feder, avec ses beats électrisants et ses mélodies épurées, le trio de Jabberwocky et enfin le duo belge 2ManyDj’s qui mixe des tubes des années 90 et 2000.

« Un festival familial et bon enfant »

Le JDM donne également la chance à des talents locaux de pouvoir se produire sur scène à l’image du Toulois d’adoption Shizzy Dem présent le vendredi soir. Ginger McCurly, jeune musicien messin partagera son univers musical électro frais et onirique, le trio lorrain Sunx livrera un rock grunge d’inspiration années 80 qui s’imprègne parfaitement à une pop électro dont ils ont le secret. David Vincent et ses mutants (leader du groupe Les amis d’ta femme) ravira ses fans de la première heure avec des textes toujours aussi décalés et une langue bien pendue.

Pour les nouveautés 2017, le JDM ouvre sa première « épicerie du Michel » « où il y aura tout ce dont a besoin un festivalier ». La « Radio du Michel » fait son grand retour également en partenariat avec RCM, RCN, Radio Campus Lorraine, Fajet et Radio Délic. Des directs sont prévus tous les jours de 17h à 20h où artistes, bénévoles et festivaliers se prêteront au jeu des interviews.

« On voulait que le JDM reste un festival familial, bon enfant dans un esprit de camaraderie et de convivialité » insiste Patrick Falghero. Le rendez-vous est donc pris à l’entrée de Toul, boulevard Aristide-Briand, pour trois jours de concerts et de fête. Le JDM soutenu cette année par la Ville de Toul, le Pays Terres de Lorraine et la préfecture (entre autres) espèrent accueillir 20 000 visiteurs en quête de bonne musique !

Infos et réservations : jardin-du-michel.fr

Photos © Jonathan Weiner, Zadighein, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire