Consultez les derniers articles
La méridienne du cœur

Sur la route, avec juste un vélo et l’envie d’explorer la France autrement, Jean-Michel Leligny est parti la photographier le temps d’un été. Sur 1800 km, il a longé le méridien de Paris, de Dunkerque jusqu’à la frontière espagnole. Voyage à contretemps.

2°20, la longitude du méridien de Paris. Il s’étend de Dunkerque dans le Nord à Prats-de-Mollo-la-Preste sur la frontière espagnole au sud. Depuis l’an 2000, il a repris des formes et des couleurs sous l’impulsion de l’architecte Paul Chemetov. Le méridien de Paris s’est transformé en Méridienne verte, bordée d’arbres et de plaques, qui la matérialisent dans les villes ou sur les routes. Au cours de l’été 2011, Jean-Michel Leligny l’a longée avec pour seule compagnie son appareil photo et un VTT. Il en a ramené des photographies réunies dans l’ouvrage « 2°20. La France par le milieu ». « J’ai toujours été fasciné par les gens qui réalisaient un tour du monde en vélo. Pour un greffé du cœur comme moi, ce rêve était inaccessible », raconte le journaliste et photographe normand. Cela ne l’empêche pas de se lancer dans ce projet photographique sur cette « France du milieu ». Le choix du vélo comme mode de déplacement devient vite une évidence : « En voyageant ainsi, on est plus attentif à ce qui nous entoure et on a plus de temps pour découvrir des banalités. J’ai pu photographier ce que les gens voient tous les jours mais ne remarquent plus ».

LM42-025 LM42-026

Désert

Première photo et déjà l’esprit de l’expédition à venir se fige sur la pellicule. Sur un parking vide, coincé entre la plage de Dunkerque et les usines, le vendeur de glace attend des clients qui ne viendront pas. En ce jour de juillet, il fait froid. Cet Espagnol ayant fui son pays sera le premier d’une longue série de portraits. Solitaire sur les routes d’une France estivale endormie, Jean-Michel Leligny se « nettoie l’œil » et prend le temps de s’intéresser à ces Français de la méridienne. À chaque rencontre, à chaque arrêt, le photographe ne prend qu’un seul cliché puis reprend sa course au bruit des pneus sur le bitume et du cliquètement du pédalier. « J’ai parfois eu l’impression de traverser un désert, un pays abandonné où il n’y a plus de vie. En été, les gens ne sortent presque pas dehors. Du coup, ceux que j’ai photographiés sont d’une certaine typologie. Ils ont le temps de s’arrêter un instant et de me parler d’eux. Certaines rencontres m’ont foutu le cafard, d’autres m’ont enthousiasmé. Mais de toute façon, la photographie permet toujours d’établir un lien », se remémore-t-il.

LM42-027

Péripéties

Le challenge à relever est aussi sportif : 1800 km à pédaler en seulement un mois, entre juillet et août. Pour ce cycliste amateur, le défi était donc de taille. Son VTT est un vieux compagnon de balade aménagé en vélo de route, avec des portes bagages étanches pour son appareil et une tente pour camper. En chemin, son destrier métallique se révèle légèrement capricieux. « En fait je n’étais pas si bien préparé. La veille du départ, j’ai acheté une chambre à air d’urgence, qui s’est révélée poreuse, et une pompe à vélo, qui fonctionnait mal. Les premiers jours je n’ai pas arrêté de crever. Une fois arrivé à Paris, je me suis aussitôt rendu au marché aux puces et un marchand de vélo m’a dépanné avec un meilleur matériel », explique-t-il.  Paradoxalement, dans ce voyage riche de rencontres, un « vide de sens » s’installe : centres villes abandonnés, périphéries surpeuplées et urbanisme sans logique. Une image synthétise cette idée : un rond-point comme il en existe tant, inutile au milieu d’une campagne défigurée.
Sur ses deux roues, Jean-Michel Leligny n’a peut-être pas réaliser son tour du monde mais il a su capter la France du milieu avec justesse, marquée tour à tour par la solitude ou la douceur de vivre. Et le temps, sur ses clichés, semble presque palpable… Il faut juste le chercher dans l’espace entre ses personnages et le cadre.

« 2°20. La France par le milieu », de Jean-Michel Leligny est paru aux Éditions de Juillet et a fait l’objet de plusieurs expositions dont une à la dernière Biennale de Nancy.
Plus d’informations : http://www.editionsdejuillet.com/collections/photographies/products/2-20-la-france-par-le-milieu .




  1. Soyez le premier à laisser un commentaire