Consultez les derniers articles

La lutherie au cœur de la Maison de La Bresse

Du 16 mars au 19 avril, la Maison de La Bresse invite les visiteurs à se plonger dans le monde de la lutherie avec une exposition inédite intitulée « C’est dans leurs cordes ».

Aujourd’hui considéré comme un art, le métier de luthier fait la renommée des Vosges et notamment de la commune de Mirecourt. Violons, guitares, violoncelles… tous ces instruments de musique à cordes frottées ou pincées sont fabriqués par ces artisans au savoir-faire inégalable. La Maison de La Bresse a voulu leur rendre hommage avec cette nouvelle exposition inédite, « C’est dans leurs cordes ». Laissez-vous envoûter par les courbes sensuelles d’un violon, transporter par la vibration granuleuse d’un violoncelle, réchauffer par les accords d’une guitare classique, et voyager dans le temps avec le pincement de l’épinette traditionnelle. Philippe Colignon exposera ses plus belles photographies sur l’art de la lutherie, un travail entrepris il y a 15 ans maintenant.

Réalisée en partenariat avec le Musée de lutherie de Mirecourt, cette exposition est aussi le fruit d’une collaboration avec des luthiers professionnels. Une trentaine d’épinettes seront prêtées par Christophe Toussaint tandis que Jean-Marc Perrin immortalisera son métier, en photographies, en montrant les étapes de fabrication d’une guitare. Le luthier Alain Carbonare a, lui, fabriqué un instrument pour le célèbre violoncelliste Mstislav Rostropovitch. Alain Carbonare sera au centre d’une soirée spéciale « Dans le salon d’Alain Carbonare », le 19 avril prochain, où le public pourra le découvrir au cours d’un entretien scénarisé dans une ambiance cosy. Le musicien de renommée internationale, Revaz Matchabeli, animera musicalement cette soirée avec son violoncelle fabriqué par Alain Carbonares.

Chopin, en histoire et en musique

En ouverture à cette nouvelle exposition, la Maison de La Bresse vous convie à un concert conté autour de Frédéric Chopin, le 16 mars à 20h. Gilles Laporte, conférencier et auteur de Frédéric, le roman de Chopin (2016), raconte avec passion l’histoire de la famille Chopin, de son installation en Lorraine au XVIIe siècle à la vie de Frédéric, le musicien de génie. Accompagnée par la pianiste professionnelle Catherine Chaufard, remarquable interprète des mazurkas, préludes, valses, études, berceuses et Nocturnes de Chopin, Gilles Laporte évoque le destin d’une famille, d’un artiste, les frasques du dandy parisien, les douleurs de l’amoureux et du malade chronique. Il dévoile des anecdotes parfois cocasses, toujours émouvantes, tandis que la pianiste illustre l’histoire par une interprétation sensible et délicate des pièces de Chopin et de quelques autres compositeurs influents de l’époque. Unis par une grande complicité, ces deux artistes s’interpellent par le mot et la note, se répondent, se complètent dans une évocation très fidèle de la vie des Chopin et de leur entourage souvent prestigieux.

Concert conté : 7 €, gratuit pour les – 10 ans • Informations : 03 29 62 65 95 • Exposition : du mardi au vendredi de 15h à 18h ; samedi et dimanche de 10h30 à 12h30 et de 15h à 18h

Autre événement le 29 mars :

« 20h04, de l’idée sans détour »

Fortes de leur succès en 2017, les soirées « 20h04, de l’idée sans détour » sont de retour à la Maison de la Bresse ! Rendez-vous le 29 mars, à 20h04 précises, pour rencontrer trois passionnés et un artiste ! Au programme : l’ultra-trailer Stéphane Brogniart est un habitué des défis démesurés : vainqueur de plusieurs trails, record de la traversée des Vosges… Il expliquera que la course n’est pas une fin en soi mais un moyen. Objectif : se lancer des missions impossibles et donner le meilleur de soi-même. Par son expérience, il partagera un moment richement illustré pour aider chacun dans son développement personnel. L’enseignante Joanne Lacourt sera également présente pour livrer son expérience dans la pédagogie Montessori : elle a fondé l’école Les Souris Vertes, à Saint-Dié-des-Vosges, où pédagogie Montessori et écologie sont les supports d’une éducation différente. Xavier Battistella, s’intéressera lui, au cerveau et particulièrement au « biais cognitifs ». Pourquoi, dans une négociation, il vaut mieux faire la première offre ? Pourquoi aime-t-on davantage une musique qu’on connaît ? Ces erreurs de jugement ou de raisonnement sont bien connus des psychologues et sociologues. Xavier Battistella montrera comment ces mécanismes de pensée court-circuitent notre bon sens ! Enfin, l’intervention artistique sera confiée à Revaz Matchabeli, violoncelliste de renommée internationale, accompagné d’une ancienne élève, Mathilde Garillon. Chacun ont 20 minutes et pas une de plus pour vous convaincre. La soirée se poursuit autour d’un verre avec les intervenants pour prolonger la discussion.

À la Maison de La Bresse • Entrée libre • Renseignements : 03 29 25 71 77 ou labresse.fr

Publi-reportage • Photos © Artephoto-S. Olivier, Maison de La Bresse, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire