Consultez les derniers articles
Caval, une marque hors pair !

Achille, Benoît et Simon ont créé leur start-up en juillet dernier. Leur idée ? Proposer des baskets asymétriques pour « dépareiller le monde et libérer leur imagination ».

Ils sont jeunes, ambitieux, créatifs. Benoît, originaire de Nancy, a rencontré Achille et Simon pendant ses études. Tout juste diplômés d’HEC Paris, les trois amis décident de se lancer dans leur propre aventure : ils créent Caval, leur marque de baskets. Leur originalité ? Être asymétriques, mais complémentaires. « J’ai eu cette idée lors d’un voyage en Espagne où, dans un magasin d’espadrilles, le vendeur exposait une droite et une gauche différentes. Quand je lui ai demandé la paire, j’ai compris que c’était deux paires différentes. Du coup, j’ai acheté les deux, et je les ai portées dépareillées » explique Benoît, l’un des créateurs de Caval. Lorsqu’il rentre, le jeune homme parle de son idée à ses deux complices qui adhérent tout de suite au projet. « Finalement, on ne s’est jamais posé la question de savoir pourquoi on porte les mêmes chaussures. On fait tout par habitude, par automatisme. Notre marque casse les codes avec un produit original qui sort des sentiers battus. Et c’est une philosophie que l’on s’inculque tous les jours : faire autre chose. »

Une basket made in Europe

À Caval, Simon s’occupe de la communication et des réseaux sociaux tandis qu’Achille gère la partie commercialisation. Benoît, lui, créer les modèles : « J’aime beaucoup dessiner. Je souhaitais avoir un projet où mon côté créatif pourrait s’exprimer. J’ai de l’inspiration et des idées ! » Autodidacte, il est aidé dans un premier temps par une styliste. « La philosophie de Caval, je la retrouve aujourd’hui dans mon parcours. J’ai pris une autre voie que celle qui m’était tracé. » Aujourd’hui, Benoît a dessiné deux modèles pour la marque : « Kerbon&Leeloo » en référence à son film préféré, Le cinquième élément de Luc Besson. « Celles-ci sont asymétriques avec deux bandes qui ne sont pas dans le même sens et une complémentarité de couleur » détaille-t-il. « Vincent&Mia » est la deuxième paire, cette fois en référence au célèbre Pulp Fiction de Quentin Tarantino avec le design minimaliste d’une bande qui relie les deux chaussures. Les baskets sont déclinées en quatre coloris et proposées de la taille 36 à 45 : « On a voulu créer une marque unisexe et mixte avec des couleurs qui vont aussi bien aux uns qu’aux autres. » Les trois amis ont décidé de faire fabriquer leurs produits au Portugal « car c’est le meilleur savoir-faire en matière de sneakers. C’est une basket made in Europe avec une conception faite en France, des matières premières venues d’Italie et une fabrication portugaise. Les trois pays de la mode en quelques sortes ! »

Ouvrir un « foot truck »

Le succès est quasi immédiat. Les jeunes entrepreneurs – qui avait déjà investi dans leur projet et gagné la somme de 2 500 euros lors du concours « 100 jours pour entreprendre » – lancent une campagne de financement participatif sur Ulule. Prix de vente : 115 euros, avec un objectif de 200 pré-commandes. « Nous les avons atteint en deux heures ! Aujourd’hui, nous en sommes à plus de 500 ! » s’enthousiasme Benoît. Avec une communication originale et décalée mais néanmoins bien rodée, Caval a su séduire une clientèle aussi bien féminine que masculine, en quête d’un style atypique. L’argent récolté permettra de financer cette première vague de production dont les baskets devraient voir le jour d’ici la fin du mois de janvier. 

La suite ? Ils y pensent déjà. « L’idée est de vendre de manière plus directe mais toujours par le biais du web. On aimerait avoir un « foot truck », comme un salon d’essayage où l’on renverrait les clients sur le site pour commander » détaille Benoît. L’objectif est aussi d’élargir la gamme au niveau des coloris mais aussi des tailles. « Cet été, j’aimerais créer des baskets en toile en jouant sur des motifs, tout en conservant l’esprit de complémentarité et de transversalité. » Ces trois-là sont décidément bien en caval… !

Retrouvez les baskets Caval sur la page Facebook@Cavalchaussures • Renseignements : jesuis@en-caval.fr

Photos © Caval, DR



  1. Soyez le premier à laisser un commentaire