Consultez les derniers articles
Abbayes enchantées

La 14e édition du Festival des Abbayes est l’occasion unique de rencontrer des œuvres et des artistes de musique classique parmi les plus connus au monde, dans une ambiance conviviale entre patrimoine, nature et jardins.

Rester curieux et oser (re)découvrir des œuvres musicales classiques et intemporelles dans des lieux patrimoniaux grandioses, tel est l’un des crédos du festival des Abbayes. Inscrit depuis 14 ans dans le paysage culturel lorrain, cette manifestation accueillant près de 5700 spectateurs, baroqueux, fans de quatuor et férus de musique dite savante, s’adresse néanmoins à tous les publics.

Ainsi, du 17 juin au 26 août prochains, plus de 150 artistes, musiciens et interprètes français et internationaux, viendront enchanter de leurs instruments et voix célestes, et au cœur des Vosges, les voûtes des abbayes de Senones, Moyenmoutier, Etival, de l’ensemble cathédrale et ancienne abbaye de Saint-Dié mais aussi la ville de Senones ou encore, la scierie de la Hallière.

« Ce festival est à l’origine un pari, à la fois patrimonial et culturel, où dans la vallée du Rabodeau, espace déshérité sur le plan industriel se situe pourtant un patrimoine abbatial considérable, cultuellement très riche » explique Daniel Caquard, directeur artistique du festival.

Prenant comme locomotive ces lieux incroyables, où la nature est aussi belle et généreuse, et comme pour redonner fierté à ce creuset savant tout en le valorisant, est donc né un festival dédié à la musique « ancienne », mais aussi un outil de développement territorial et touristique.

Enchantement et curiosité

La force de cet évènement réside aussi dans la qualité et l’exigence de sa programmation musicale et dans une forme d’accueil simple et conviviale revendiquée par les organisateurs où la tenue de soirée n’est pas de rigueur.

Soutenu par la fondation Orange et le Crédit Mutuel notamment (permettant des tarifs accessibles entre 5 et 25€), le Festival des Abbayes en Lorraine propose cette année encore toute une série de concerts, conférences, rencontres musicales, pédagogiques et récréatives autour du thème de la Nature et des jardins. « Nos abbayes voient leurs jardins et parcs renaître et il nous a semblé indispensable d’accompagner cet effort de mise en valeur. Nous axons aussi sur le thème de l’enchantement et de la curiosité, soit comment les jardins participent à cet aspect de découverte et recherche scientifiques et comment la nature exerce un réel enchantement sur les compositeurs et musiciens. »

Canon de Pachelbel

Côté têtes d’affiches, quel choix ! Vos oreilles vont résonner de « La Flûte Enchantée » de Mozart dirigée par Daniel Isoir avec le baryton Marc Maullion en Papageno, « un moment magique pour retrouver son âme d’enfant où nous distribuerons des fraises Tagada » ; en passant par « La grande suite Rocaille » de Stradivaria dirigée par Daniel Cuiller pour de grands airs de Cour à l’époque Régence. A réserver d’urgence aussi, la volatile « Symphonie des oiseaux » vous évadant du Vol du Bourdon (Rimski-Korsakov) à la Pie Voleuse (Rossini) et à l’Oiseau Prophète (Schumann) grâce au violon de Geneviève Laurenceau et au piano de Shani Diluka accompagnés par les chanteurs d’oiseaux de Jean Boucault et Johnny Rasse.

Avant un envoutant cabinet de curiosités avec le récitant et philosophe Raphaël Enthoven, vous pourrez vous émerveiller grâce à la virtuosité du violon d’Amandine Beyer et son interprétation du célèbre Canon de Pachelbel, musicien sans doute le plus joué dans les rues au monde entier. Flattez votre esprit et votre plaisir, rendez-vous au festival des Abbayes !

Infos : festivaldesabbayes.com

Publi-reportage • Photos © Pays-des-abbayes.com, Francois Sechet, DR



  1. Stephanie (Répondre) le 30 mai 2017 à 18 h 14

    Merci pour cet article élogieux, mais qui reflète parfaitement l’esprit du Festival. Depuis 14 ans, il vit grâce à des bénévoles totalement investis dans la revalorisation et la renaissance de ces lieux pendant un temps endormis, mais qui méritent l’intérêt grandissant qui se manifeste aujourd’hui. Le Festival y a incontestablement contribué, mêlant haute qualité musicale, adéquation parfaite avec le territoire, et convivialité vosgienne ! Venez, vous serez enchantés…